Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Le point sur les assurances pour pratiquer le covoiturage et l’autopartage.

covoiturage_principale

Une pratique qui nécessite d’être bien assuré

Partager un trajet automobile ou carrément un véhicule deviennent des pratiques de plus en plus courantes. Mais les passagers et conducteurs de ces nouveaux modes de transport sont-ils bien assurés ?

Les succès de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar et du système de location en libre-service Autolib’ prouvent que la « mobilité partagée » ne constitue pas un simple phénomène de mode mais est en train de s’inscrire dans les usages. Si ces solutions sont économiques et bonnes pour l’environnement, se pose toutefois la question de son assurance auto. La réponse dépend également de la formule choisie, et si l’utilisateur est conducteur ou passager.

Quelles assurances pour le covoiturage?

La pratique du covoiturage est née aux Etats-Unis dans les années 1970 dans la foulée de la première crise pétrolière qui s’est traduit par une flambée des prix de l’essence. Elle consiste à effectuer un trajet en voiture à plusieurs et ainsi d’en partager les frais (carburant, péage, assurance véhicule).

Si vous transportez des personnes dans votre voiture, vos passagers sont couverts puisque la loi oblige tous les conducteurs à souscrire à minima une responsabilité civile automobile, qui prend en charge les dommages causés à autrui – y compris aux passagers du véhicule. Si vous covoiturez des collègues, vérifiez que votre assurance auto couvre bien les déplacements « domicile-travail ». Si vous êtes passager, assurez-vous que le certificat d’assurance (papillon vert) est bien fixé au pare-brise de la voiture et que la date de validité est bonne.

L’auto-partage: attention aux franchises d'assurance

L’auto partage repose sur la mise à disposition (location) d’un véhicule pendant une durée limitée pour un besoin ponctuel. L’utilisateur réserve le véhicule, en précisant l’endroit où il en prendra possession et celui où il souhaite le restituer. Il existe 3 formes d’auto-partage :

  • la location organisée par une société (telle que Autolib, Citiz, …) qui met à disposition des particuliers sa flotte de véhicules,
  • la location entre particuliers avec intermédiaire (tiers de confiance tel que Buzzcar.com, Ouicar.fr , …) qui met en relation des particuliers proposant leurs véhicules à des particuliers qui souhaitent en louer un,
  • la location entre particuliers sans intermédiaire.

Dans les deux premiers cas, la transaction est organisée par une société. Le contrat proposé intègre alors une assurance (gare, toutefois, aux franchises auto qui peuvent être importantes).

Bon à savoir : Si la location a lieu entre particuliers avec intermédiaire, les accidents causés par le locataire n’impactent pas le bonus-malus du propriétaire.

En revanche, concernant le cas de l’auto-partage entre particuliers sans intermédiaire, il est vivement recommandé aux propriétaires de contacter leur assureur auto préalablement. En effet, cette pratique est couramment exclue des contrats de particuliers.

Eric Roig