Amende téléphone au volant : le point sur la réglementation

Une personne téléphonant en conduisant

Amende téléphone au volant - Réglementation et sanctions

L’article R412-6-1 du Code de la route interdit de téléphoner pendant que vous conduisez, et ce, en voiture comme sur un deux-roues. Le téléphone au volant implique non seulement une amende, mais également un retrait de points sur le permis. À la main ou avec une oreillette, l’interdiction est désormais la même : voici tout ce que vous devez savoir.

Téléphone au volant : dans quel cas risquez-vous une amende ?

Que votre téléphone soit tenu en main, que vous conduisiez une voiture, un scooter ou une moto ou que vous passiez vos appels grâce à une oreillette, des écouteurs ou un casque, vous risquez une contravention de classe 4 : une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur votre permis de conduire. L’amende pour téléphone au volant est forfaitaire, mais elle peut être minorée (90 euros) ou majorée (375 euros). Seuls les kits Bluetooth mains libres ne nécessitant pas de dispositif dans l'oreille restent autorisés.

Légalement, ce sont toutes les utilisations du téléphone portable ou du smartphone qui sont interdites en roulant. Dans les faits, cela signifie que vous pouvez recevoir une amende pour téléphone au volant si vous passez un appel en conduisant, mais également si vous envoyez un SMS ou si vous écoutez de la musique avec un casque. Pour référence, l’article du Code de la route correspondant précise : « L'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation est interdit. »

Une amende pour téléphone au volant, mais pas uniquement

L’amende étant assortie d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire, cela signifie qu’un conducteur en permis probatoire devra effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière, et ce, comme c’est le cas pour toutes les infractions entrainant la perte d’au moins 3 points. Enfin, au-delà de craindre une amende pour portable au volant, l’important demeure d’être conscient des risques : l’utilisation du téléphone en conduisant diminue considérablement la concentration ainsi que la vigilance du conducteur.

Un conseil : freinez donc toute tentation téléphonique ! D’autant que l'assurance auto ne couvre pas les amendes dues aux infractions à la loi !

Partager cet article: 

Cet article a été rédigé en septembre 2016.

Les informations présentes dans cet article ont un caractère informatif. Ces informations n’engagent pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.