Conseil
Prévention et sécurité
le 18/07/2019 3 minutes de lecture

Contrôle technique automobile : le point sur la réglementation

Découvrez quelle sont vos obligations en tant qu'automobiliste et les sanctions que vous encourez en cas de non respect de la réglementation. 

Si vous possédez une voiture, un utilitaire léger dont le poids est inférieur ou égal à 3,5 t ou un camping-car de moins de 3,5 t, vous êtes concerné par le contrôle technique.

Si votre véhicule a plus de quatre ans, un contrôle technique automobile doit être effectué tous les deux ans et le tout premier contrôle doit être effectué dans les six mois précédant le 4e anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Si votre voiture est neuve, le premier contrôle technique automobile devra donc être réalisé au bout de 3 ans et demi. 

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion de plus de 4 ans, le vendeur doit fournir la preuve qu’un contrôle technique automobile a bien été réalisé moins de 6 mois avant la vente. Attention, en tant qu’acquéreur, vous aurez besoin de ce document pour obtenir la carte grise (certificat d'immatriculation) du véhicule.

Quelle est la réglementation tarifaire lors d’un contrôle technique automobile ?

Il n’existe aucune réglementation quant aux tarifs d’un contrôle technique automobile. C’est donc à vous de comparer les prix auprès de différents garagistes. Il faut généralement compter entre 60 et 80 euros, mais des variations sont possibles selon les régions, les garages... L’important demeure de faire appel à un centre agréé : il en existe un peu partout en France et vous n’êtes pas tenu de réaliser votre contrôle dans votre département de résidence. 

La réglementation impose que le contrôle technique automobile porte sur l’éclairage, les freins et la pollution, entre autres. Si votre véhicule nécessite des réparations, il faudra alors prévoir une contre-visite. Celle-ci doit être effectuée dans les 2 mois qui suivent le premier contrôle technique. En cas de défaut de contrôle technique, vous vous exposez à une amende, mais aussi à la confiscation de la carte grise. L’amende est une contravention de 4e classe et peut donc atteindre 135 euros. 

En résumé, un contrôle technique effectué dans les temps vous permettra de rouler en toute sérénité. Ceci, bien sûr, avec une bonne assurance voiture !

À la recherche d'une assurance auto ?

Contrôle technique automobile : le point sur la réglementation