Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Changement d'heure d'hiver : comment éviter la déprime ?

Une jeune fille semble fatiguée et déprimée même si elle lève le pouce vers le haut

Dimanche, nous passons tous à l’heure d’hiver. Une heure de rab’ de sommeil, mais aussi un soleil qui se couche tout à coup dès 18h, et un petit coup de déprime pour de nombreuses personnes... Voici quelques conseils pour échapper au blues du manque de soleil !

Des journées beaucoup plus courtes

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous reculons d’une heure, c’est à dire qu’il sera 2h et non 3h du matin. Si nous sommes bien contents de profiter de cette heure de sommeil en plus, dès dimanche, c’est le choc : les journées raccourcissent brutalement et pour 10 % des Français (dont ¾ de femmes), c’est le début de la « dépression saisonnière ». Le manque de lumière joue alors sur le moral et crée un malaise plus important qu’un simple coup de blues hivernal : hypersomnie, boulimie, idées noires, irritabilité…

Des idées lumineuses pour combattre la longue nuit

Cette année, c’est décidé, on résiste à la déprime ! La première chose à faire : vous écouter. Respectez vos cycles de sommeil et reposez-vous. Ensuite, profitez de la lumière autant que vous le pouvez. Marchez, courez, soyez actifs… Que le froid ne vous empêche surtout pas de sortir ! Enfin, pour les cas les plus sévères, il faut apprendre de nos amis scandinaves et canadiens qui doivent affronter des hivers avec seulement une poignée d’heures de lumière du jour : mettez-vous à la luminothérapie. Une ampoule de 10 000 lux, 30 minutes par jour, pour faire fixer la vitamine D et stimuler votre production de sérotonine !

Pour compenser le manque de lumière, éclairez votre intérieur ! Comme disait le célèbre architecte Le Corbusier "Si le soleil entre dans la maison, il est un peu dans votre coeur". Ces longues soirées d'hiver seront l'occasion de profiter de votre home sweet home : autour d'un feu de cheminée, ou devant un bon film. Et pour protéger tous vos équipements domestiques, pensez à choisir une bonne assurance habitation