Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Échangez votre logement pour les vacances !

Convivialité et dépaysement garantis avec à la clef, ainsi que de substantielles économies : la formule qui consiste à échanger le temps des vacances son logement rencontre un succès croissant. Mais pour que l’expérience soit réussie, certaines précautions s’imposent…

Pour prétendre échanger son logement avant de partir en voyage, nul besoin d’être l’heureux propriétaire d’un atelier d’artiste à Montmartre ou d’un bel appartement haussmannien ! En effet, le propriétaire d’une villa en Floride pourra être ravi de s’installer dans un petit appartement au cœur du Paris historique. Mais l’échange ne se limite pas aux biens parisiens : la Côte d’Azur, le Pays Basque et les régions vinicoles sont aussi des secteurs très demandés…De votre côté, vous pourrez poser vos valises dans une maisonnette londonienne, un loft new-yorkais ou encore, dans une villa des Grenadines.

Des sites spécialisés dans les échanges

Si vous êtes tenté par la formule, commencez par vous connecter à un site d’échanges sur lequel vous déposerez votre annonce en étant le plus précis possible. Le pionnier, Intervac, a progressivement fait des émules avec l’arrivée de Homelink, Switchome, Trocmaison ou encore Echanges Bovilé. Moyennant une centaine d’euros (Switchome est gratuit), ces sites assurent l’interface entre les candidats à l’échange, prodiguent des conseils et fournissent un contrat type de réservation. Certains peuvent même présélectionner les familles en fonction des profils de chacun.

Une préparation méticuleuse

Si la formule parait souple, elle nécessite néanmoins une préparation minutieuse qui peut prendre plusieurs mois. En effet, vous devez mettre au point tous les détails avec la famille « cible » : localisation exacte du logement, proximité des commerces et des transports, âge des enfants, etc. Vous pouvez aussi convenir de menus services réciproques comme l’arrosage des plantes ou la garde d’un animal de compagnie. Signalez toujours à votre assureur votre projet d’échange de maison ou d'appartement. Vous êtes, en général, couvert par la garantie responsabilité civile villégiature de votre assurance habitation, pour les dégâts que vous pourriez causer chez votre hôte. Assurez-vous que la réciproque est vraie. Si vous prêtez votre voiture, vérifiez également que le contrat ne comporte pas de clause de conduite exclusive.

Confiance et convivialité

Non réglementé, l’échange de logements repose sur la confiance réciproque. Autrement dit, on espère que l’hôte ne se conduira pas chez nous comme il n’aimerait pas que l’on se conduise chez lui ! Coté convivialité, mieux vaut que l’échange de clefs se fasse en mains propres ou par l’intermédiaire d’un ami à même d’expliquer le fonctionnement de la maison (alarme, entretien de la piscine, fonctionnement de l’arrosage automatique…). Pensez aussi à laisser une liste de coordonnées utiles (amis, médecins, assureur, baby-sitter) et….futiles (bon boulanger, restaurant de quartier sympathique). Il est d’usage de laisser dans le réfrigérateur aux nouveaux venus de quoi se sustenter à leur arrivée et, le cas échéant, de leur permettre de découvrir les spécialités locales !

Valérie Valin-Stein (Le Particulier)