Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Maison : le salon, cette pièce à part !

Un salon contemporain avec un canapé jaune

Elle a changé de noms au cours du temps, mais cette pièce recouvre toujours la même chose : salon, pièce à vivre, « living »… L’évolution de cet espace de vie témoigne de nos changements d’habitudes. Explications ! 

Du salon au living 

Dans l’appartement bourgeois « classique », haussmannien, la salle à manger et le salon se suivent. La télévision et le poste TSF sont souvent un point focal : c’est vers eux que sont tournés les canapés, les fauteuils, les regards. C’est l’époque d’après-guerre de la modernité heureuse. 

Avec les années 70 puis 80, la mode évolue peu à peu. Les « produits bruns » d’audio visuels gardent une place de choix dans les intérieurs : c’est d’ailleurs la grande époque des chaînes Hi-Fi, avec les collections de vinyles, de cassettes, puis de CD. Le duo salon/salle à manger est lentement remplacé par les usages : il est de plus en plus courant de manger dans la cuisine, tandis que les deux pièces se changent en « living-room ». La décoration suit quant à elle depuis les années 70 des tendances design plus marquées dans le temps (mobiliers, mais aussi motifs et couleurs, qui suivent des modes moins intemporelles). 

De la pièce commune au centre de commande

Dans les années 90 / 2000, le living renforce sa position de pièce centrale. D’ailleurs, la cuisine s’ouvre de plus en plus souvent sur le salon, comme un témoignage de l’évolution des mœurs qui aurait mis du temps à se lire dans nos architectures : la cuisine n’est plus ni la prison, ni la chasse gardée des femmes. Dans les salons, les évolutions technologiques ont libéré de l’espace. Les chaînes HI-FI se miniaturisent et même le téléphone perd son fil. 

Et dans les années 2010 et suivantes ? Aujourd’hui, les technologies ne sont plus des meubles, mais sont miniaturisées et intégrées un peu partout. Les éléments connectés font tellement partie de nos vies qu’ils sont encastrés dans les murs, dissimulés, escamotés… mais bien présents. On cache les boxs, mais il ne vient plus à l’idée de personne d’avoir une « pièce de l’ordinateur » à part entière quand on a un portable ou une tablette sur son canapé. On module l’éclairage de son fauteuil, on gère l’arrosage des plantes vertes, on décide de la température et de la vidéo projetée sur l’écran… La mode est au cosy, au zen, même si l’on voyage dans le temps et l’espace du bout des doigts. 

Et pour protéger votre salon, qui révèle tant vos goûts et manière de vivre, n’oubliez pas de prendre une assurance habitation !