Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Une centrale à la maison : produire de l'électricité chez soi !

Une maison avec des panneaux solaires pour produire de l'électricité

Une éolienne sur le balcon, un panneau solaire sur le toit, et ça y est vous pouvez vivre en ermite énergétique ? Pas vraiment... Mais il est vrai qu’entre protection de l’environnement et économies d’énergie, on peut être tenté de changer son chez soi en centrale ! 

À vous la puissance du soleil et du vent

Pour produire de l’électricité, il faut d’abord capter de l’énergie, d’où qu’elle vienne : du vent pour l’éolien, de la lumière pour le solaire, un volcan pour la géothermie, un torrent pour l’hydraulique. Ou de bons mollets si vous reliez votre vélo d’appartement aux lampes du salon !

L’éolien et le solaire sont les plus répandus et les plus accessibles. Il est possible d’installer une éolienne chez soi (de 10 000 à 40 000 €), sur le toit ou dans le jardin. Demandez un permis de construire si la hauteur dépasse les 12 mètres. Attention, l’éolien nécessite un vent continu pour être rentable. De plus il est générateur de bruit et de vibrations ! 

Côté solaire, les capteurs photovoltaïques s’installent en règle général sur le toit des habitations. Le coût d’un tel équipement revient entre 3 000 et 4 000 € par kW (8 m2 de surface). Plus chères car plus discrètes, certaines technos s’intègrent à la construction (murs, tuiles). C’est le cas des vitrages photovoltaïques transparents : des fenêtres bardées de capteurs qui laissent passer la lumière mais captent aussi l’énergie. Le prix ? Plus de 1 000 € le m² (sans la pose) pour une technologie qui doit encore progresser. 

« I’ve got the power ! » (Snap, 1990)

Vivre en autarcie énergétique nécessite de gros moyens de stockage et reste difficilement atteignable, pour le commun des mortels. Il vaut mieux le voir comme un approvisionnement d’appoint. Le reste de la production est revendue à EDF. Pour cela, votre installation électrique est reliée au circuit général avec un compteur qui permet de facturer.

Les prix de vente sont variables et liés au type d’installation (environ 24 centimes par kW pour du photovoltaïque intégré au bâti, 5,65 centimes pour du non intégré…). Tout cela conduit à faire de belles économies : 1 659 € / an pour une installation de 6 kW de panneaux photovoltaïques*… avec des crédits d’impôt en primes ! 

Si vous envisagez ce genre d'installation chez vous, regardez les conditions de votre assurance habitation pour savoir si ces appareils sont couverts en cas de sinistre !

---

Source : quelleenergie.fr - 2015