Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Vélo : le port du casque devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans

Un jeune garçon fait du vélo en famille et porte un casque pour se protéger en cas de chute

« À Paris, à vélo, on dépasse les autos ! » chantait Joe Dassin. Certes mais encore faut-il être prudent : en ville, l’accident est vite arrivé. Plus vulnérables, les enfants de moins de 12 ans ont désormais l'obligation d'être équipés d’un casque de protection (à partir du 22 mars 2017). 

Petits crânes, gros impacts

Dans les grandes villes, pédaler pour se déplacer est le nouveau must : c’est écolo, ça fait faire de l’exercice et ça désengorge les voies de circulation. De fait, les parents sont de plus en plus nombreux à sillonner au quotidien les pistes cyclables avec leurs enfants. Attention cependant : les plus petits, qui sont plus fragiles, moins expérimentés et parfois casse-cou, doivent être d’autant plus protégés. Entre 2011 et 2015, 1 178 enfants ont ainsi été impliqués dans un accident de vélo, le plus souvent en agglomération (ONISR, 2015).

À compter du 22 mars : 135 € d’amende pour non-port du casque

Le port du casque à vélo devient donc obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans à compter du 22 mars 2017, que ces derniers pédalent ou qu’ils soient simples passagers. En cas d’oubli, l’adulte responsable est passible d’une amende de 135 €. Une obligation qui a du sens : selon une étude publiée dans la revue scientifique Injury Prevention en 2012, le casque « diminue de plus de 70 % le risque de blessure sérieuse à la tête ». En Europe, 11 pays membres appliquent déjà des mesures similaires et la Finlande impose même cette protection à tout âge. À quand la généralisation du casque aux pilotes de trottinettes et gyropodes ?

Parents, prenez les devants !

Les Français ne sont aujourd’hui que 8 % à porter un casque lors de leurs déplacements, les réticences portant notamment sur l’encombrement une fois descendu de selle. Des casques pliables ou « rangeables » sur le vélo apparaissent donc pour les plus réticents… En attendant leur généralisation, on vous le conseille chaudement : sortez casqués, même si vous avez plus de 12 ans !