Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Déclaration d’impôts : quelles réductions sont possibles ?

Sur le plan fiscal, il faut toujours agir aujourd'hui si l'on veut payer moins demain. Les réductions d'impôt que vous pourrez mentionner dans votre prochaine déclaration de revenus sont donc la conséquence de certaines dépenses que vous avez engagées en 2014.

Au fil des ans, les dispositifs de réduction d'impôt se sont accumulés, au point qu'il est utile d'en rappeler quelques-uns, parmi les plus courants. En sachant que les plafonds diffèrent selon le type de dépenses ou d'investissement.

Emploi de personne

Si vous avez employé, par exemple, une personne à votre domicile pour le ménage, la garde d'enfant ou le jardinage, vous aurez droit à une réduction d'impôt de 50% du coût total. Mais n'oubliez pas non plus que ce dispositif s'applique également aux cours à domicile, aux petits travaux de bricolage ou encore à l'assistance informatique à domicile.

Le même taux de 50% s'applique également aux frais engagés pour la garde d'un enfant de moins de sept ans à l'extérieur du domicile.

Dons et subventions

Autre niche fiscale bien connue : les dons aux associations d'intérêt général, y compris les mouvements politiques, qui donnent droit à une réduction d'impôt égale à 66% des sommes versées (et même 75% pour les repas et logements en faveur des plus défavorisés). En d'autres termes, l'Etat finance les deux tiers de votre générosité... De même qu'il prend en charge les deux tiers des cotisations versées à un syndicat.

Dépendance

Pour les personnes dépendantes, les coûts d'hébergement dans les établissements spécialisés représentent des sommes importantes. Le quart de ces dépenses peut donc être déduit de l'impôt.

Travaux dans la résidence

Depuis longtemps déjà, les contribuables qui réalisent certains travaux dans leur résidence principale bénéficient d'une réduction d'impôt.

Le dispositif est aujourd'hui centré d'une part sur les économies d'énergie et le développement durable, et d'autre part sur l'accessibilité pour les personnes âgées ou handicapées.

Mais il ne brille pas par sa simplicité : d'année en année, le législateur modifie la liste des travaux éligibles, les taux, les plafonds, voire même la nature des logements ou la définition des bénéficiaires, tout en introduisant des exceptions ponctuelles pour favoriser certains équipements...

En général, les entrepreneurs sont à même de vous informer sur le taux de la réduction d'impôt : 30% depuis le 1er septembre 2014. Mais dans le doute, n'hésitez pas à mentionner les dépenses dans la case prévue à cet effet en joignant les factures et les relevés fournis par votre banque à votre déclaration de revenus. En cas d'erreur, l'administration corrigera éventuellement sans mettre en cause votre bonne foi.

Investissements dans les PME

Sous certaines conditions, les contribuables qui ont souscrit au capital d'une PME de moins de cinq ans bénéficient d'une réduction d'impôt de 18% du montant investi. Mais attention : les titres doivent être conservés pendant au moins cinq ans.

Estimez dès aujourd'hui vos économies d'impôts de demain !

Eric Roig