Votre retraite d’expatrié

Votre retraite d’expatrié

Vous partez travailler à l’étranger : à quel régime de retraite serez-vous affilié et comment seront calculés vos droits ?

Tout d’abord, tout dépend de votre statut.

  • Si votre entreprise vous envoie pour quelques mois à l’étranger, vous êtes considéré comme « salarié détaché » et vous conservez votre protection sociale en France.
  • Si vous partez plus longtemps ou que vous êtes recruté par une entreprise étrangère, vous avez le statut d’expatrié. Vous devez donc cotiser auprès des régimes de retraite locaux. Vous pourrez prétendre à une retraite auprès de chacun des régimes auxquels vous avez été affilié (français et étrangers).
Expatriation

Vos droits seront calculés en fonction du pays dans lequel vous avez travaillé.

  • Dans les 27 Etats membres de l’Union européenne, la Norvège, l’Islande, le Lichtenstein ou la Suisse, les trimestres effectués dans le pays sont comptabilisés pour déterminer le calcul de votre retraite de base en France.
  • La France a également signé des accords de Sécurité sociale avec plus de trente pays. Votre activité dans ces pays sera prise en compte dans les conditions prévues par chaque accord.
  • Dans les pays qui n’ont pas signé d’accord avec la France, votre carrière à l’étranger ne sera pas prise en compte pour le calcul de votre retraite en France. Pour éviter de perdre vos trimestres effectués à l’étranger, vous pouvez souscrire une assurance auprès de la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).
À noter

Les régimes de retraite complémentaire obligatoires Arrco et Agirc ont une caisse spécifique pour les expatriés.

Partager cet article: