Organiser son départ à la retraite

Vous êtes salarié et vous partez bientôt à la retraite. Comment procéder pour quitter votre entreprise ? Dans quelles conditions financières ?

Organiser son départ à la retraite

Une personne part à la retraite et quitte son entreprise

Informer votre employeur de votre départ à la retraite

Vous devez informer votre employeur que vous quittez l’entreprise pour partir à la retraite. Même si ce n’est pas obligatoire au regard du Code du travail, il est préférable de lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception. Celle-ci fournira la preuve de la date de début du préavis. Consultez également les dispositions prévues par votre convention collective et votre contrat de travail.

Pour informer votre employeur de votre départ à la retraite, vous devez respecter un préavis, qui dépend de votre convention collective. A défaut, les délais légaux sont :

  • 1 mois si vous avez entre 6 mois et 2 ans d’ancienneté,
  • 2 mois si vous avez au moins 2 ans d’ancienneté.

Si vous avez moins de 6 mois d’ancienneté, il n’y a pas de délai légal. Consultez votre convention collective ou votre contrat de travail.

Bon à savoir

Vous avez le droit de demander à quitter votre entreprise si vous avez l’âge requis pour liquider votre pension de retraite. Par contre ceci n’est pas une obligation : votre employeur ne peut pas vous contraindre à partir avant vos 70 ans.

Solder vos congés avant votre départ à la retraite

S’il vous reste des jours de congés, vous pouvez les utiliser soit pour travailler à temps partiel, soit pour prendre un congé avant votre départ (si votre entreprise est d’accord).

Si vous avez un compte épargne temps (CET), et si l’accord instituant le dispositif du CET le prévoit, vous pouvez verser une partie des jours dans votre plan d’épargne entreprise (PEE) ou votre plan d’épargne retraite collective (Perco) dans la limite de 10 jours par an. Cette solution vous permettra de mettre de l’argent de côté et de profiter des avantages de ces placements. Vous pourrez récupérer les sommes investies plus tard, quand vous en aurez besoin.

Bon à savoir

Tous les jours de congés non utilisés vous seront payés. N’oubliez pas qu’ils sont soumis aux charges sociales et à l’impôt sur le revenu.

Toucher votre indemnité de départ

Quand vous partez à la retraite, vous avez le droit à une indemnité de départ si vous avez plus de 10 ans d’ancienneté dans votre entreprise. Le montant de cette indemnité est défini par votre convention collective et au moins égal à l’indemnité légale :

  • 1/2 mois de salaire après 10 ans d’ancienneté,
  • 1 mois après 15 ans,
  • 1.5 mois après 20 ans,
  • 2 mois après 30 ans.

Cette indemnité est soumise aux cotisations de sécurité sociale et de retraite complémentaire. Elle est imposable à l’impôt sur le revenu, comme un salaire. 

Bon à savoir

Le départ à la retraite permet de débloquer de façon anticipée les sommes investies dans un plan d’épargne entreprise. Mais si vous n’avez pas besoin d’argent immédiatement, vous pouvez bien sûr conserver ce placement !

Partager cet article :