Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Impact des taux bas : l'interview pour tout comprendre !

Entretien avec Pierre Liebaert, responsable AXA de la stratégie et de l’offre d’investissement pour les particuliers, pour comprendre l'impact des taux bas sur ses placements. 

Est-ce que l’on doit s’attendre à des taux bas encore longtemps ?

Oui, je pense que les taux vont rester bas encore longtemps. A cela, 2 raisons : la première c’est qu’il s’agit d’une tendance de fond, cela fait 20 ans que ces taux sont en baisse ; la deuxième raison, c’est que pour inverser la tendance, il faudrait que différents facteurs soient réunis. Par exemple que la croissance reparte, que l’inflation redémarre, et que les banques centrales changent leur politique de taux… 

Or si l’on regarde ces éléments en zone Euro, nous avons une croissance qui certes redémarre, mais qui stagne à 1.6%, ce qui n’est pas une excellente performance. De son côté l’inflation est quasi nulle, autour de 0.2%. Enfin les Banques Centrales poursuivent leur politique qui favorise des taux bas. Et la situation du BREXIT, qui va peser sur la croissance future de la zone Euro, incite les Banques Centrales à continuer dans cette voie.

Il n’y a donc aucune raison d’assister à une remontée rapide, à court ou à moyen terme, des taux d’intérêt.

Photo de Pierre Liebaert chez AXA

Pierre Liebaert

Si l’on parle du quotidien et des placements des Français, quel est l’impact pour eux de ces taux bas ?

Au quotidien, il y’a d’abord un effet positif pour les ménages de ces taux bas. Tout le monde s’en rend bien compte : qu’il s’agisse d’acheter une voiture ou d’investir dans l’immobilier, les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas. Il est plus facile d’emprunter, ce qui est évidemment favorable pour les ménages français !

Par contre, si on se place du point de vue de l’investisseur, c’est un petit peu différent : en termes d’épargne, nous assistons à un changement réellement profond. On s’aperçoit que les placements sans risques, comme les livrets d’épargne du type Livret A ou LDD, sont à des taux extrêmement bas. Par exemple le rendement du Livret A n’est actuellement que de 0.75%...

Est-ce que cela touche aussi l’assurance vie ?

Bien sûr. Les fonds en Euros, que l’on retrouve en assurance vie, amortissent un peu cette baisse des taux car ils ont des stocks d’obligations qui sont eux à des taux plus élevés. Mais ils subissent naturellement cette baisse des taux.

La Fédération Française des Sociétés d’Assurance vient de publier un rapport sur le rendement moyen des Fonds en Euros dans l’assurance vie. Depuis 5 ans ce rendement est passé de 3.40% à environ 2.30%. L’ère de la rémunération élevée pour des placements sans risques est sans doute révolue…

Plus que jamais est-il donc conseillé de diversifier ses placements ?

Oui, car cette mutation vraiment profonde doit amener les épargnants à se construire deux types d’épargne.

Vous devez d’un côté vous constituer une épargne pour faire face aux coups durs. C’est ce qu’on appelle l’épargne de précaution. Cette épargne peut être gardée sur des livrets d’épargne, faiblement rémunérateurs, mais sûrs (exemple Livret A, LDD).

De l’autre, vous devez avoir une épargne à plus long terme, celle que vous allez investir dans un contrat d’assurance vie par exemple. Il faut que vous profitiez de cette durée d’investissement relativement longue pour produire du rendement. Au-delà des fonds Euro, il va falloir aller chercher une performance supplémentaire, sur des actifs comme des actions. Ainsi vous pourrez sur le long terme obtenir une performance qui sera satisfaisante tout en restant dans un niveau de risque encadré.

Cette stratégie de diversification n’est pas forcément évidente pour un particulier : il faut connaître son profil, savoir son horizon de placement…

Naturellement la crainte que chacun peut avoir, c’est celle de la complexité et des fortes variations des marchés financiers, la fameuse volatilité. Ce qui est important, c’est que cette diversification soit construite en fonction de vos objectifs, de votre profil d’épargnant, de votre horizon de placement. C’est absolument essentiel de construire une stratégie sur-mesure.

Pour cela, n’hésitez pas à aller voir votre conseiller AXA : tous nos agents ont été formés pour vous aider à formaliser vos objectifs, votre horizon de placement, et votre profil d’épargnant… Et tous nos Agents AXA sont ensuite en mesure de vous proposer une solution adaptée à votre situation.

Et la Gestion Pilotée proposée par AXA ?

La Gestion Pilotée est une solution pour les épargnants qui n’ont pas l’expertise, ou tout simplement pas le temps de gérer eux-mêmes la diversification de leur épargne. La Gestion Pilotée propose plusieurs profils d’épargnant. Pour chaque profil, AXA offre une large diversification de placements. Surtout il va y avoir une gestion très active de votre épargne par les experts AXA : cette réactivité va permettre d’amortir les baisses du marché, comme cela s’est produit récemment avec le BREXIT, mais cette réactivité va aussi permettre de capturer les hausses au moment où elles se produisent.

De cette manière, on va globalement générer une performance qui sera en ligne avec les exigences de nos clients, et qui correspond à leur profil d’épargnant qui aura été défini préalablement par un conseiller AXA.