Annulation de séjour

 

Vous avez prévu et payé vos vacances mais vous ne pouvez plus partir. Annulation de votre part ou du fait du voyagiste : quelles conséquences ?

Vous annulez le séjour

Le jour du départ approche mais vous ne pouvez plus partir. Quelles conséquences financières ?

Vous avez un problème familial ou professionnel et vous ne pouvez plus partir ? En principe, le voyagiste vous réclamera les pénalités prévues par le contrat.
Il existe cependant une solution : céder votre voyage à un ami ou à un proche. Pour cela, vous devez informer le voyagiste par courrier recommandé avec accusé de réception, au moins 7 jours avant le départ.

Conseil

Au moment de l’achat d’un voyage, le voyagiste propose toujours une assurance annulation facultative. Elle permet d’annuler votre voyage sans frais sous certaines conditions, variant selon les contrats. L’assurance annulation couvre généralement le décès et la maladie mais elle peut également prévoir une garantie en cas de :


  • refus de visa,
  • vol de passeport,
  • modification des dates de congés par votre employeur, etc.


Le voyagiste annule le séjour

Le voyagiste décide brusquement d’annuler votre séjour. Pouvez-vous obtenir des indemnités ?

Si le voyagiste est contraint d’annuler votre séjour avant le départ, il vous proposera certainement une autre destination ou un avoir pour un futur voyage.

Vous n’êtes pas obligé d’accepter la nouvelle proposition : vous pouvez exiger un remboursement intégral. Vous pouvez aussi demander à percevoir en plus le montant de la pénalité prévue au contrat qui aurait été appliquée si vous aviez été à l’origine de l’annulation.

Si votre voyagiste doit annuler le séjour pour cause de force majeure, un événement climatique de grande ampleur par exemple, vous serez remboursé intégralement. En revanche, vous ne pourrez pas exiger de dommages et intérêts.

Partager cet article: