Les accidents les plus fous survenus dans un musée
ACTU
Complémentaire santé
Par AXA,  le 19/05/2018 3 minutes de lecture

Les accidents les plus fous survenus dans un musée

La Nuit Européenne des Musées qui a lieu ce samedi 19 mai est une formidable occasion de découvrir des œuvres uniques au monde. Mais attention quand même : à vouloir observer la culture de plus près, certains l'ont défigurée à jamais.

Les « dominos » du 14th Factory pop-up gallery à Los Angeles (Etats-Unis)

Note Technique 5/5 : la note maximale pour une étudiante qui renverse plusieurs colonnes dans un effet domino remarquable.

Note artistique 2,5/5 : se retrouvent à terre des couronnes d'or, certes, mais aussi de nylon et de bois. Passable.

Note finale : 200 000 dollars (+ de 160 000 euros)

Le « pas à pas » du Fitzwilliam Museum à Cambridge (Royaume-Uni)

Note technique 2/5 : un visiteur marche sur ses lacets et chute dans les escaliers. Vieux comme le monde...

Note artistique 3/5 : comme le nombre de vases Ming du 17e siècle qui ont volé en éclats. Moins vieux que le monde, certes, mais tout de même...

Note finale : 800 000 dollars (+ de 660 000 euros)

L'« art à terre » au Musée de Hirshhorn à Washington (Etats-Unis)

Note technique 3/5 : parce que c'est original de laisser chaque visiteur enfermé dans une pièce à miroirs pendant 30 secondes.

Note artistique 1/5 : parce que ça l'est moins pour y admirer des citrouilles posées au sol. Notamment celle qui finit sous le pied d'un visiteur maladroit.

Note finale : 1 million de dollars (+ de 830 000 euros)

Le « Poing d’Histoire » au Huashan 1914 à Taipei (Vietnam)

Note technique 5/5 : pas de selfie, pas de lacets défaits mais une simple perte d'équilibre d'un enfant de 12 ans. Et tout ça sans lâcher son soda des mains.

Note artistique 5/5 : pour le trou historique dans une peinture italienne de la Renaissance.

Note finale : 1,5 million de dollars (+ de 1, 2 million d’euros)

Oeuvre d'art la plus chère au monde : Salvator Mundi de Léonard de Vinci Oeuvre d'art la plus chère au monde : Salvator Mundi de Léonard de Vinci
Pour prendre vos distances avec les vases Ming comme avec les imprévus, pensez à vous assurer contre les accidents de la vie.

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A lire aussi :