ACTU
Par AXA,  le 11/05/2019 4 minutes de lecture

Changer d’assurance de prêt immobilier : tout devient plus simple avec votre conseiller (1/3)

Les taux sont au plus bas depuis 2016, et les journaux spécialisés sont unanimes, c’est le moment d’acheter ou de renégocier son prêt ! Mais, il existe également un autre levier d’économie auquel on pense moins spontanément : le changement d’assurance emprunteur qui peut représenter une part considérable du coût total de votre crédit.

Depuis l’an dernier, les modalités de résiliation des contrats d’assurance-emprunteur dans le cadre d’un crédit immobilier se sont considérablement assouplies, mais le dispositif encore méconnu se heurte à quelques idées reçues. Pourtant, avec l’aide d’un conseiller AXA, les démarches ne sont pas aussi complexes qu’on l’imagine… En mode vrai/faux, retour sur quelques clichés souvent entendus sur le sujet.  

L'emprunt le plus économique est celui qui propose le taux plus bas 

FAUX

C’est le réflexe de tous les emprunteurs, et il est parfaitement compréhensible, de chercher le taux le plus bas pour acquérir un bien immobilier ou pour renégocier un prêt en cours avec sa banque pour qu’elle s’aligne sur la concurrence. Et, effectivement, les baisses successives de taux encouragent naturellement à faire jouer la concurrence. Toutefois, le prix de l’emprunt ne se limite pas « au coût de l’argent », l’assurance emprunteur, quasi-obligatoire de fait, même si elle ne l'est pas dans les textes, est une composante importante de votre mensualité. 

C’est elle qui vous protège en cas d’impossibilité de rembourser vos traites, à la suite d’un aléa grave et son coût peut largement être optimisé, surtout depuis l’adoption de l’amendement Bourquin en 2018. Son but, introduire davantage de concurrence sur ce marché dans la continuité de :

  • La loi Lagarde de 2010 portant réforme du crédit à la consommation qui a mis fin à l’obligation de prendre son assurance emprunteur pour un prêt immobilier ou pour un prêt à la consommation auprès de la banque qui vous a accordé le prêt (sous réserve que l'assurance envisagée présente un niveau de garantie équivalente à celui fixé par l'établissement bancaire prêteur).
  • La loi Hamon relative à la consommation de 2014 qui a offert la possibilité de changer son assurance de prêt immobilier dans les 12 premiers mois suivant la souscription d’un prêt (sous réserve que l'assurance envisagée présente un niveau de garantie équivalente à celui fixé par l'établissement bancaire prêteur).

Avec le nouveau dispositif introduit par l'amendement Bourquin, vous avez désormais la possibilité de choisir votre assureur emprunteur et de changer d’assurance pour votre emprunt immo tous les ans, à chaque date anniversaire de la signature de votre offre de prêt et ce, quelle que soit sa durée restante. Une aubaine, car dans bien des cas les assurances dites « de groupe » proposées par les banques sont moins compétitives que les assurances « individuelles » proposées par les assureurs à garanties égales ou supérieures… Et pas dans des proportions marginales ! Pour certains dossiers, le changement peut se traduire par une économie allant jusqu’à 17 000 euros sur un emprunt type(1) . Paradoxalement, ces nouvelles opportunités restent largement sous exploitées par les emprunteurs, à l’heure où les questions autour du pouvoir d’achat s’invitent dans le débat public. 

Donc oui, le taux d’intérêt de votre emprunt est important, mais ne négligez pas le coût de votre assurance emprunteur pour optimiser au mieux le montant de vos mensualités qui apparaîtra dans le TAEG, c’est-à-dire le taux incluant notamment l’assurance et qui doit être votre repère pour comparer les offres.   

Ce que NOUS faisons pour VOUS

En agence :  Faites une simulation en agence avec votre conseiller et bénéficiez de son expertise sur les nouvelles dispositions réglementaires.

Osez changer d'assurance de prêt immobilier !

(1) Economies réalisées par un couple de cadre de 50 et 42 ans, non-fumeurs, qui empruntent 428 860 € sur 15 ans à un taux d’intérêt du crédit de 1,2 % avec une date d’effet au 30/09/2016. La reprise se fait au 30/09/2018 pour un capital restant dû de 396 166 € sur 13 ans à un taux d’intérêt du crédit de 1,2 % avec une date d’effet au 30/09/2018.

 

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Sur le même thème

Changer d’assurance de prêt immobilier : tout devient plus simple avec votre conseiller (1/3)