ACTU
Épargne & retraite
Par AXA,  le 25/05/2020

Situation des marchés financiers, le point au 18 mai 2020

Coté environnement macroéconomique

Même si les indicateurs macroéconomiques continuent d’être relativement sombres pour les mois à venir, il est manifeste que les gouvernements essaient d’être à la hauteur de la gravité du dommage économique.

Ainsi, lundi 18 mai, la France et l’Allemagne se sont engagées à fournir un effort colossal pour porter le redressement économique de l’Europe via l’annonce d’un plan de relance de 500 milliards d’euros.

Cette initiative concernera la santé, la relance économique, la transition écologique et numérique, et enfin la souveraineté industrielle. La possibilité de lever une dette commune sur les marchés a même été évoquée.

Dans les prochains jours, la présidente de la Commission Européenne, Ursula Von der Leyen, présentera les détails du programme de relance économique. Le Parlement européen a d'ores et déjà fait savoir qu'il souhaitait porter cette somme à 2 000 milliards si nécessaire.

L'une des questions sera de déterminer si ce plan de relance est synonyme de transferts de fonds directs (subventions) aux pays les plus atteints ou s'il s'agira de prêts.

Il faut noter un point d’inflexion dans la position allemande car Angela Merkel s'est récemment prononcée en faveur d'une plus grande intégration dans la zone euro, évoquant même la nécessité d'une union politique.

Côté marchés financiers

Les marchés financiers ont connu une semaine de repli entre le 12 et le 15 mai 2020. Ce recul est principalement dû à des prises de bénéfices de certains investisseurs. Cette correction a été jugée salutaire par certains analystes. Le mois de mai est une période particulièrement délicate pour les marchés, car les entreprises dévoilent leurs résultats pour le premier trimestre et ajustent leurs prévisions pour le reste de l’année.

Ainsi pour les entreprises du S&P 500, les profits sont en baisse de 13 % sur le premier trimestre par rapport à 2019 (source : Les cahiers verts de l’économie) et ceux du deuxième trimestre seront vraisemblablement en recul de 26,5 % (source : Architas). Les prévisions ne sont pas meilleures pour les entreprises européennes.

Alors que les GAFAM(1) continuent d’afficher des valorisations jugées stratosphériques, certaines voix soulignent que les KHOL (Kering, Hermès, L'Oréal et LVMH) pourraient être les prochaines valeurs à privilégier. Ces champions français souffrent actuellement des restrictions sur les voyages, mais ils disposent de solides atouts pour rebondir dès que la crise sera derrière nous.

En 2003 lors de l’épisode du SRAS, les actions du luxe avaient chuté d’environ 20% en trois mois pour rebondir de plus de 66% sur les 8 mois qui ont suivi, selon Pictet.

Plus que jamais, il est important de rester investi pour ne pas manquer les fameux jours de hausse qui se concentrent parfois sur des périodes assez courtes.

Côté offre de Gestion pilotée(2)

L’ensemble des profils de Gestion pilotée continuent d’afficher une forte résilience dans ce contexte inédit.

Il n’y a pas eu d’évolutions concernant les Gestions pilotées d’AXA cette semaine puisque nos experts n’ont procédé à aucune réorientation d’épargne.

Au sein de Perspectiv’ESG, ils avaient récemment décidé de renforcer l’exposition aux fonds sur la thématique Robotique & Intelligence Artificielle et Longévité & Bien-Être.

Nous vous rappelons que les montants investis sur les supports en Unités de compte ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

(1) Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft.

(2) La Gestion pilotée est un mode de gestion accessible sur la plupart des contrats d’assurance vie proposés par Axa France vie.Communication faite à titre purement informatif sans valeur contractuelle

Achevé le 18 mai 2020 - Rédaction réalisée par AXA 
Source : Architas France

ARCHITAS FRANCE et AXA déclinent toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations figurant dans ce document et des conséquences qui pourraient en découler. Toute reproduction, copie, duplication, ou transfert sous quelques formes que ce soit, de tout ou partie de ce document ou des informations qu’il contient est strictement interdite sans l’accord préalable.

Situation des marchés financiers, le point au 18 mai 2020