Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Lutter contre les poux : la guerre est déclarée !

Une jeune garçon se gratte la tête à cause des poux

Ça y est, le petit dernier se gratte les tempes… Après les enfants, les poux font leur rentrée ! Pour protéger les têtes de vos bambins de la vermine, il n’y a pas de recette miracle, mais un protocole à suivre. Nos conseils. 

On va vous chercher des poux !

Essayez de persuader votre fils qu’il est plus beau les cheveux courts, et votre fille qu’elle a un visage qui se prête à merveille à la queue de cheval. Cela réduira les risques ! Sinon, au moindre signe de grattements, inspectez en détail les cheveux des petiots : plus l’infestation est traitée tôt, mieux c’est ! Remarque pour les cheveux bruns : la lente n’est pas que blanche, elle peut aussi apparaître marron.

La guerre chimique est permise

Après-shampoing, shampoing, gel… La plupart des produits « anti-poux » commercialisés sont assez efficaces. Une application ne suffit cependant jamais. Il faut être patient et repartir à l’assaut plusieurs jours de suite. Si les poux reviennent, changez de traitement. En revanche, la frappe préventive ne sert à rien...

Les solutions alternatives 

Henné, huiles essentielles, vinaigre, voire pétrole ou bicarbonate de soude... D’autre solutions, plus ou moins naturelles, existent. Elles peuvent être utilisées en complément ou en alternance des produits susnommés. Parmi les huiles essentielles, celles d’anis et de coco sont considérées comme efficaces. 

On passe la tête au peigne fin

Comme le veut l’expression, le pou est teigneux. Il s’accroche ! Le peigne est donc une arme nécessaire, car il permet de retirer les parasites et les lentes. Il faut procéder mèche par mèche, de la racine à la pointe des cheveux. Nettoyez le peigne après chaque passage. Une opération à renouveler aussi longtemps que des poux et lentes sont capturés. 

On ne prend pas de risque avec le linge

Certes, les poux ne peuvent pas vivre très longtemps sans se nourrir, mais pour limiter les risques d’un retour anticipé, passez les taies d’oreiller, les draps, les habits et autres bonnets à la machine à laver. 

Et pour les plus gros désagréments de la rentrée (épidémies de grippe, etc.), pensez à prendre une bonne mutuelle santé !