Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

5 méthodes pour arrêter la cigarette

Méthodes arrêt cigarette

« Dieu est un fumeur de Havane » chantait, la clope au bec, un Gainsbourg sans filtre. Au pays de Serge en 2016, plus d’un adulte sur trois s’adonnent encore aux joies du mégot et du cendrier. Pourtant, parmi ces 16 millions de fumeurs, 70 % (1) ont des remords et déclarent avoir déjà essayé d’arrêter… Voici cinq stratégies anti-tabac pour éviter que ces résolutions ne partent une nouvelle fois en fumée. 

1. Coller des patchs, mâcher des gommes

Quand il s’agit d’arrêter de fumer, on pense immédiatement à eux. Patchs, timbres, gommes à mâcher ou inhalateurs délivrent une dose de nicotine régulière et décroissante afin de faciliter le sevrage. Ceux qu’on appelle aussi « substituts nicotiniques » restent la méthode phare recommandée par le Ministère de la Santé : leur efficacité n’est pas fumeuse, puisque 16 à 20 % des tentatives réussissent. 

2. Fumer électronique

Permettant de reproduire le geste du fumeur, l’e-cigarette ne pouvait faire qu’un tabac. Avec sa ribambelle de saveurs fruitées, elle offre l’avantage de doser la nicotine, pour une diminution progressive de la consommation. Depuis 2 ans cependant, le marché s’essouffle. On manque par ailleurs de recul pour évaluer l’efficacité réelle et les effets secondaires que certaines études pointent du doigt. (2) Jusqu’ici, le bilan semble globalement positif. Selon l’Eurobaromètre, 1 million de fumeurs auraient réussi leur sevrage grâce à cette méthode. 

3. Surfer sur un collectif

Fumer est un acte social. Des « premières taffes » d’ados aux « pauses clope » au boulot, la cigarette accompagne des moments de partage. Retournez cette inertie de groupe contre elle-même et utilisez la force du collectif pour arrêter. Avec les réseaux sociaux, les groupes d’entraide se multiplient sur la toile. Les succès du « Moi(s) sans Tabac » ou du défi « No Smoking » témoignent de l’importance du groupe (même virtuel) dans les saines résolutions personnelles. 

4. Téléchargez des applis

Et si votre avenir sans tabac se trouvait dans votre poche ? StopTabac, Smoquit, QuitNow, Kwit… Les applications mobiles sont légion. Le principe est simple : ces applis indiquent les économies et les bénéfices que vous tirez de votre arrêt. Nombre de jours sans fumer, argent économisé, espérance de vie gagnée : des chiffres marquants pour mesurer que fumer, c’est pas du chiqué. Même Tabac Info Service a sa propre appli gratuite pour vous offrir un coach perso et suivre au jour le jour votre vie sans nuigrave.  

5. Intelligence artificielle et objets connectés

Votre paquet connecté qui dit « stop » au bon moment, votre patch intelligent qui gère vos doses de nicotine, votre assistant personnel qui vous connait par cœur et apprend de ses erreurs : voici les promesses de l’intelligence artificielle et des objets connectés pour lutter contre votre dépendance. Même le CNRS veut aspirer votre fumée, et développe actuellement un dispositif de vapotage intelligent capable de s’adapter à votre profil de fumeur. Quand les startups innovent pour passer à tabac le tabac, les fumeurs risquent de ne plus faire long feu… 

Sources
(1) tabac-info-service.fr
(2) santelog.com

Complémentaire santé

Trouvez la complémentaire santé qui vous convient