Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Ça gratte, ça pique : soulager les bobos de l’été

petits-bobos-ete

Le temps des vacances, on fait corps avec la nature et parfois même un peu trop. Piqûres d’insectes, brûlures, caresses d’une méduse… Comment agir sans trousse de secours ? Que valent vraiment les recettes de grand-mère ?

Brûlures : sous l’eau

Quelle que soit la brûlure, il faut d’abord refroidir la zone au plus vite. Passez un filet d’eau tempérée (surtout pas de glaçons !) sur la brûlure durant 15 minutes.

Certains rajoutent du yaourt, d’autres badigeonnent de blanc d’œuf ou d’huile… Cela n’apporte rien et peut même provoquer des infections. Si la brûlure est importante ou en cas de douleur persistante, consultez un médecin. 

Méduses : pas d’eau douce

La méduse et ses caresses brûlantes sont la terreur des plages. Si vous êtes piqué, surtout ne grattez pas votre peau. Elle est couverte de cellules urticantes qui n’attendent qu’à s’ouvrir et libérer leur venin. Il faut donc les éliminer, essentiellement en rinçant la zone. A partir de là, les avis divergent. Certains recommandent de rincer au vinaigre, d’autres à l’eau de mer ou au sérum physiologique… Une chose est sûre : n’utiliser pas d’eau douce, elle ferait éclater ces fameuses cellules. Pour éliminer les dernières, recouvrez plutôt la peau irritée de sable, puis raclez-la délicatement avec une carte (postale ou bancaire).

Abeilles : du doigté et du citron

En piquant, l’abeille laisse son dard et la poche de venin. Pour les retirer, glissez un ongle (ou une carte de crédit) le long de la peau sans presser la poche de venin, ou retirez très délicatement le dard avec une pince. Ensuite, appliquez une compresse imbibée de jus de citron. Une technique efficace aussi contre les piqûres de guêpes qui, elles, ne laissent pas de dard. Certains recommandent aussi de soulager la douleur par la chaleur, qui annihile le venin. Approcher une source de chaleur près d’une piqûre de vive ou de guêpe peut ainsi calmer la douleur.

Orties : les plantes contre les plantes

Une piqûre d’orties, ça ne fait pas très mal, mais ça fait pleurer les enfants. Pour arrêter les démangeaisons, appliquez sur la « plaie » des feuilles de menthe, de lierre ou d’oseilles hachées. Un oignon coupé en deux possède également des vertus apaisantes.

Et pour les bobos plus importants, rappelez-vous que rien ne remplace une bonne complémentaire santé !