Fermeture des comptes internet d'un défunt : comment faire ?

Après les obsèques d’un proche, vous êtes confronté à un nouveau problème : sa vie numérique reste active sur Internet. Comptes e-mail, Facebook, Twitter, LinkedIn…
Que deviennent ses messageries et profils sociaux ? Comment les fermer ? Nos conseils en matière de prévoyance.

Il n’existe pas encore de texte législatif établissant un cadre clair. Chaque prestataire a sa propre règle de gestion du compte d’un défunt.

À moins que vous n’ayez connaissance des codes d’accès de ce dernier pour aller vous-même désactiver ses comptes, il vous faudra donc prendre contact avec chaque prestataire et suivre autant de procédures.

Quelques exemples

  • Sur Facebook ou LinkedIn, vous pouvez remplir un formulaire pour signaler le profil du défunt. Celui-ci peut être supprimé ou transformé (sur Facebook uniquement) en « profil de commémoration » accessible seulement pour les amis et la famille.
  • Google peut vous donner accès au compte Gmail du défunt, après « examen approfondi ». Vous devez fournir un certificat de décès avec sa traduction en anglais, assermentée et certifiée devant notaire.
  • Pour supprimer le compte Yahoo de la personne décédée, vous devez envoyer une demande au service clientèle.
  • Pour un compte Twitter, votre demande doit être notamment accompagnée d’un certificat de décès et d’une pièce d’identité.
  • La plupart des comptes de messagerie sont fermés automatiquement après une période donnée (variable) d’inactivité, comme par exemple le compte Hotmail.

Partager cet article: