Bien anticiper votre propre dépendance

Nul ne sait ce que lui réserve l’avenir... Chacun peut un jour être confronté à une situation de dépendance et aux dépenses qui lui sont liées.
Comment vous mettre financièrement à l’abri ? Des solutions préventives existent.

Les dépenses liées à la dépendance

Pour l’aménagement de sa maison, des soins à domicile ou un hébergement en établissement spécialisé, une personne dépendante doit faire face à des frais importants.
Or, dans la plupart des cas, ce besoin de financement survient à la retraite, à un moment où les revenus diminuent...
Il est donc important d’anticiper les conséquences financières de votre éventuelle dépendance : pour préserver votre autonomie financière mais aussi soulager votre famille.

Des contrats d’assurance dépendance

Bien anticiper votre propre dépendance

Vous pouvez souscrire dès l’âge de 40 ans, un contrat de prévoyance pour couvrir le risque de dépendance.

Si celui-ci se réalise, vous bénéficiez d’une rente ou d’un capital. Ceci vous permet de financer les prestations devenues nécessaires : maison de retraite, aide à domicile, aménagement de votre habitation...
En revanche, si la dépendance ne se réalise pas (si vous décédez accidentellement par exemple), selon le contrat choisi, les cotisations versées peuvent être perdues.

Vous payez une cotisation. Son montant dépend :

  • de votre âge à l'adhésion,
  • de la formule choisie,
  • du montant envisagé de la rente,
  • des garanties proposées.

Certains contrats couvrent uniquement la dépendance totale, c’est-à-dire le besoin d’une assistance permanente. D’autres incluent aussi la dépendance partielle : aide pour les repas, pour la toilette, etc. C’est la grille AGGIR qui sert de référence aux assureurs pour connaître le niveau de dépendance de la personne.

Des contrats d’épargne

Certains contrats d’épargne, notamment les contrats d’assurance vie, proposent une garantie dépendance, complémentaire ou optionnelle.
L’épargne accumulée peut alors se transformer en une rente mensuelle.

Si la dépendance ne se réalise pas, vous utilisez le capital comme bon vous semble.
Et si vous décédez, il est versé aux bénéficiaires de votre contrat.

Conseil d’expert

Les conseils de Lucie Talayson, Directrice Technique et Marketing AXA Solutions Collectives.

Partager cet article: