Les démarches à suivre en cas d'accident de 2 roues
démarcheS

Les démarches à suivre en cas d'accident de 2 roues

Il est difficile d’avoir les bons réflexes lorsque l’on est impliqué dans un accident de la route. Pourtant, il est nécessaire de réagir rapidement. Comment bien gérer les suites d'un accident de moto ou de scooter ?

Bien réagir

Sécuriser les lieux

  • Placez votre 2 roues hors de la voie de circulation, sur la bande d'arrêt d'urgence ou sur le bas-côté.
  • Laissez vos feux allumés si vous le pouvez.
  • Mettez-vous à l’abri, derrière la glissière de sécurité sur autoroute ou voie rapide.

Remplir le constat

Dans tous les cas de sinistre 2 roues, remplissez sur place un (ou plusieurs) constat amiable avec chaque conducteur impliqué.
Ce document, valable dans tous les pays européens, sert de référence pour établir les responsabilités de chacun. Si vous ne pouvez pas remplir le constat sur le lieu de l’accident, relevez :

  • le numéro de plaque d'immatriculation des véhicules impliqués ;
  • les noms et coordonnées des conducteurs ;
  • le nom de leur compagnie d’assurance et le numéro de leur contrat. Pensez aussi à noter les coordonnées des témoins éventuels. 
Le bon réflexe

Si vous êtes équipé d'un smartphone, n'hésitez pas à photographier la scène de l'accident et les véhicules endommagés, même si cela n’a pas valeur de preuve.

Reprendre la route après votre accident

Votre 2/3 roues ne peut plus rouler ?

  • Vous avez souscrit la garantie Assistance.
    Contactez AXA Assistance au 01 55 92 26 92, 24h/24 (coût d'un appel non surtaxé) pour bénéficier d’une aide immédiate pour dépanner ou remorquer votre voiture. Le service d'assistance vous aide à poursuivre votre trajet ou à rentrer chez vous. Pensez à conserver avec vous le numéro d'AXA Assistance.
  • Vous n'avez pas souscrit la garantie Assistance.
    Pour être dépanné sur autoroute ou route express, appelez  impérativement à partir d'une borne SOS. Sans borne d'appel disponible, contactez les services de police (17) ou de gendarmerie (112) qui vous dirigeront vers un dépanneur en service.

Votre 2/3 roues roule encore ?

  • Au moment de reprendre la route, assurez-vous d'être en état de conduire au risque de provoquer un nouvel accident.
  • Ne tardez pas à engager les procédures de prise en charge, d'expertise et de réparation.
  • Pour être certain d'obtenir les indemnisations prévues, n'essayez pas de réparer ou de faire réparer votre véhicule avant l'expertise.

----------

Déclarer

Informer votre conseiller

Vous disposez de 5 jours ouvrés pour le contacter.
Pour gagner du temps, déclarez votre sinistre en ligne depuis votre Espace Client.

Constituer votre dossier

Pour traiter votre dossier, votre conseiller AXA doit disposer du constat amiable complété et signé par toutes les personnes concernées par le sinistre.

Quelqu’un a été blessé dans l’accident ?

Faites établir un certificat médical par l'hôpital ou un médecin précisant vos dommages corporels, joignez le au procès-verbal établi par les autorités de police et adressez l'ensemble des documents à votre conseiller.

----------

Votre indemnisation

L’évaluation des dommages

Dès la réception du dossier complet, si une garantie est mise en jeu, votre conseiller peut missionner un expert indépendant.

Dans les 48 heures suivant l'expertise, votre conseiller AXA vous informe des premières conclusions de l’expert.

  • Si votre véhicule est réparable, vous êtes guidé dans la suite de la procédure.
  • Si votre véhicule est irréparable, une indemnisation vous est proposée.

L’indemnisation et la réparation

Votre véhicule est réparable ?

Confiez les réparations au garage de votre choix. Vous n'avancez aucuns frais, hors franchise éventuelle prévue dans votre contrat.

Votre véhicule est irréparable ?

  • Vous pouvez choisir de le céder. 
    Vous êtes alors indemnisé dans la limite de la valeur de votre 2/3 roues avant les dégradations, à réception du dossier de cession et déduction faite de la franchise prévue au contrat.
  • Vous pouvez choisir de le conserver.
    Vous êtes alors indemnisé dans la limite de la valeur du 2/ 3 roues avant l’accident, déduction faite de la valeur de l’épave et de la franchise prévue au contrat.
  • Votre 2/3 roues est économiquement irréparable si le montant des réparations nécessaires dépasse sa valeur de remplacement au jour du sinistre, telle que définie par un expert.