ACTU
Qui sommes-nous ?
Par AXA,  le 04/12/2017 6 minutes de lecture

Le MOOC : bilan de la 1re édition !

Donner les clés aux femmes entrepreneures pour financer leur entreprise… C’était l’objectif du MOOC. Retour sur le succès de la première session 2017 !

Le MOOC « Des Elles pour Entreprendre 

Le MOOC (Massive Open Online Courses), pour rappel, est un apprentissage en ligne dédié à la recherche de financements. Le tout à travers du contenu interactif, des témoignages d’entrepreneures et des conseils d’expertes. Le parcours aboutit à la validation d’un certificat de connaissances, la préparation d’un dossier et une remise de prix après séléction d'un jury.

L’occasion pour nous de vous rappeler le lancement de la 2e session, ouverte depuis le 6 novembre et jusqu'au 15 décembre. 

Quelques chiffres du MOOC
  • 2 200 participantes à la formation en ligne
  • 5 séquences sur 6 semaines dédiées à la recherche de financements dont 2 de préparation de dossier
  • 35 dossiers remis au jury
  • 5 lauréates plébiscitées
  • 6h de coaching personnalisé et 1 journée d'atelier spitch pour les heureuses élues

Des projets qui sortent du lot

5 projets lauréats se sont distingués avec des secteurs d’activité variés et des concepts créatifs. Parmi eux : « Une rose Blanche », de Pauline Rone, une plateforme web de partage et de soutien financier en cas de décès d’un proche. Caroline Schuermans propose de son côté « Fitners » une salle de sport virtuelle où profs et élèves interagissent en direct. Claudie Fromentoux, quant à elle, a imaginé pour les adeptes de la couture un site de vente en ligne de patrons sur mesure. Le service à la personne est aussi assuré avec « Interdépendance » de Laure Brunschvicg, un classeur connecté qui coordonne le maintien à domicile de personnes en perte d’autonomie.

La maroquinerie a aussi trouvé sa place avec « Féoni », une plateforme de promotion et de partage de savoir-faire de Flore Loidon. Elle nous raconte d’ailleurs sa belle expérience professionnelle… grâce au MOOC.

L'expérience de Flore 

Comment avez-vous entendu parler du MOOC ? 
Cela remonte à mon adhésion chez Action’Elles, en mars dernier. Lors de la réunion d’information organisée par Cécile Barry, elle nous avait parlé du MOOC auquel elle avait participé. Puis j’ai reçu une newsletter d’Action’elles, en mai, me rappelant le lancement.

Racontez nous votre projet en quelques mots.
C'est un atelier de maroquinerie qui propose aussi bien des prototypages aux grandes entreprises que des ateliers aux créateurs freelance et aux amateurs souhaitant concevoir eux même leur article de manière artisanale.

Pourquoi le MOOC vous a semblé nécessaire ? Quels sont vos retours d’expérience ? 
C’était un concours de circonstances, un « alignement des étoiles ». Je testais mon offre produit depuis un an. Nous commencions à avoir des partenaires, puis nous avons eu l’opportunité de prendre un local, idéalement situé à Bastille, à Paris. Il ne me manquait plus que le financement ! Le MOOC était l’opportunité d’aller au bout de mon projet, d’avoir les clés et des tips pour m’aider à trouver le financement. Je ne voulais pas uniquement apprendre, mais mettre en pratique l’enseignement.

Le MOOC m’a ouvert des perspectives, comme beaucoup de porteuses de projet, j’appréhendais la phase de financement, j’avais des a priori et donc tendance à repousser les démarches.

Les témoignages du MOOC redonnent confiance et cassent ces a priori. Cela motive. Les exercices sont concrets et aident à avancer dans notre projet. Le fait de réaliser son business plan soi-même et de le présenter au jury final est un challenge que j’ai aimé relever. Je rejoins les mentors du MOOC sur le fait qu’il faut appartenir à un réseau, en tout cas être accompagné dans son projet, et par la suite dans la vie de l’entreprise. Les rencontres sont essentielles pour avancer à chaque étape.

Rappelez-nous votre parcours professionnel ? 
J’ai commencé ma courte carrière professionnelle (5 ans) dans les maisons de luxe à la communication. Puis comme Chargée de projet marketing en joaillerie, j’ai participé à la création d’une multi marque et à son implantation aux Emirats Arabes Unis. Avant de créer Féoni, j’étais Responsable marketing chez un maroquinier. J’ai travaillé pendant deux ans au contact des artisans. C’est ce qui m’a inspirée dans mon projet. Pour acquérir plus de connaissances sur l’entrepreneuriat, j’ai fait un DU l’Entrepreneuriat à l’IAE de la Sorbonne, dont je suis sortie major de promotion.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Le MOOC, un tremplin ? 
J’ai obtenu mes demandes de financements auprès de PIE Paris et d’une banque. Nous avons terminé nos travaux. Nous ferons une inauguration en janvier 2018 de notre atelier de maroquinerie. D’ici là, nous commençons notre activité de prototypage et de minisérie pour les grands comptes. Nous ouvrirons notre atelier au grand public pour proposer aux amateurs de fabriquer eux-mêmes le sac de leur rêve en janvier. Oui, on peut dire que le MOOC a été un tremplin. Il faut le prendre comme tel pour se débloquer d’une situation et avancer dans son projet.

Est-ce que vous recommanderiez le MOOC à ceux et celles qui ont envie de se lancer ?
Oui ! J’en ai déjà parlé autour de moi : c’est un véritable incubateur de projet.

Vous êtes intéressée par la 2ème édition du MOOC ?
Le MOOC : bilan de la 1re édition !