Vacances : comment choisir l'indice de sa crème solaire ?
ACTU
Complémentaire santé
Par AXA,  le 01/08/2017 3 minutes de lecture

Vacances : comment choisir l'indice de sa crème solaire ?

Une crème solaire, c’est comme un maillot de bain : tous les modèles ne vont pas à tout le monde ! Comment s’y retrouver dans la jungle des indices ? Voici quelques pistes !

Un bisou pour un vaccin

Lors d’un baiser, même sur la joue, on échange des bactéries. Un bon moyen de booster le système immunitaire. Peu convaincus ? Selon une étude japonaise, le baiser réduit les symptômes des allergies en attaquant la protéine responsable des manifestations allergiques.

C’est bon pour le moral !

Des psychologues affirment que les personnes qui raffolent des bisous sont plus optimistes et mieux dans leur peau (1). D’autres études ont mis en lumière la libération d’un cocktail d’hormones réconfortantes comme les endorphines, la sérotonine ou l’ocytocine (l’hormone de l’amour) lors d’un baiser (2). Cette dernière hormone ralentit par exemple le rythme cardiaque et fait baisser la tension artérielle. Plus troublant encore, les fans du bécot vivraient 5 années de plus selon ces mêmes chercheurs !

C’est bon contre les caries

Un baiser fait saliver (au sens propre). Et cette production de salive participe à l’élimination de la plaque dentaire... (3) Alors le premier réflexe pour éviter les caries ? Un poutou.

Big Bisou, Big Bisou

Sur la main, sur le nez, sur la bouche comme le chantait Carlos ? Peu importe l’endroit : embrasser c’est du sport ! Un baiser langoureux mobilise 19 muscles du visage, 12 muscles des lèvres et brûlerait jusqu’à 5 calories (4). Allez, hop, en survêt’ : vous l’avez trouvée, votre routine santé.

Kiss me, as you love me

Avec tous ces bénéfices, on oublierait presque que le baiser est un stimulateur amoureux. Et si c’est bon pour votre vie amoureuse, c’est bon pour vous ! Les sexologues préconisent d’ailleurs de longs baisers entre partenaires. Rappelez-vous en dès le 6 juillet… Et encore après !

Des chiffres et des lettres

Selon les marques, l’indice est nommé IP, SPF ou FPS. Pas de panique : il n’y a aucune différence entre ces trois sigles qui signifient tous « Indice de Protection ». L’important, c’est le nombre qui suit : 6, 10, 20… jusqu’à 50+.

Ces nombres indiquent le niveau de protection de chaque crème, sa capacité à filtrer les UVB responsables des coups de soleil et des brûlures dangereuses. Plus l’indice est élevé, plus il protège.

Mais attention : la progression n’est pas linéaire. C’est-à-dire qu’un indice 50 ne protège pas deux fois plus qu’un indice 25. A noter, la mention « écran total » est aujourd’hui interdite car aucune crème ne protège à 100 %.

Sous le soleil exactement

Les indices sont classés en 4 catégories qui correspondent, chacune, à un niveau de protection. Le but ici est bien d’éviter le coup de soleil, tout en se laissant éventuellement une chance pour le coup d’amour, le coup de je t’aime.

  • Un FPS de 6 à 10 correspond à une faible protection. Elle est conseillée pour un faible ensoleillement en journée. Vous ne lézarderez pas à la plage avec ça.
  • Un FPS de 15 à 25 est une protection moyenne. Typiquement, les peaux mates ou déjà bronzées peuvent s’en contenter, comme les peaux claires bronzant facilement.
  • Un FPS de 30 à 50 est une haute protection, pour les peaux fragiles ou claires, sujettes aux coups de soleil. On bronzera moins vite, mais c’est toujours mieux qu’une peau brûlée qui pèle.
  • Un FPS 50+ est une très haute protection. Pour les peaux sensibles et très sensibles, comme votre ami blond/roux et ses jolies taches de rousseur qui n’ont jamais bronzé.

Gardons en tête qu’un indice n’est pas un bouclier magique. Il faut appliquer la crème sur l’ensemble du corps en couches épaisses, renouvelées régulièrement. Pour les enfants, la meilleure protection solaire reste la non-exposition : t-shirt, chapeau, short long. Encore mieux, vous pouvez opter pour des vêtements anti-UV pour protéger vos têtes blondes (et surtout leurs peaux) !

Enfin une protection solaire, c’est bien, mais pour couvrir d'éventuels bobos pendant vos vacances, une complémentaire santé, c’est encore mieux !

Prenez soin de vous, AXA couvre vos dépenses de santé !