Quelle autonomie pour les batteries de voitures électriques ?
ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 17/03/2017 3 minutes de lecture

Quelle autonomie pour les batteries de voitures électriques ?

Chaque conducteur a, enfouie, la crainte de se retrouver un jour « en panne sèche sur la bande d’arrêt d’urgence ». Avec les voitures électriques, difficile d’aller chercher un bidon d’essence. Est-ce à cause de l’autonomie des batteries que le parc automobile français ne compte encore que 1 % de voitures électriques ? Faisons le point.

Des capacités encore timides

Plus d’un tiers des Français se déclarent prêts à passer à l’électrique mais 58 % se disent freinés dans leur envie par l’autonomie limitée des batteries. Et il est vrai qu’aujourd’hui, les batteries lithium-ion permettent, selon les modèles et les marques, de rouler entre 100 et 300 km sans recharge. Les trajets quotidiens, en ville, à faible vitesse, optimisent cette endurance tandis que la vitesse sur autoroute et une conduite sportive diviseront par deux l’autonomie annoncée par les constructeurs.

Autre frein à l’achat, la batterie de voiture, comme celle des téléphones, peut perdre en capacité de puissance… Qui a déjà eu un « vieux » smartphone se vidant de sa batterie en une demi-journée peut légitimement nourrir quelques craintes vis-à-vis des voitures électriques. C’est donc bien conscient de ces limites que les constructeurs sont proposent de plus en plus une garantie de remplacement des batteries, en attendant que les progrès technologiques voient le jour.

Des voitures qui ont du jus

Et l’histoire leur donne raison : la capacité des batteries a déjà doublé en 5 ans et la batterie lithium-air, plus légère et moins coûteuse, promet une autonomie nettement supérieure à l’offre actuelle. Au dernier Mondial de l’Automobile, Opel est ainsi passé devant Tesla avec une batterie qui, installée dans le plancher de la voiture, peut tenir un marathon record de 520 km. 

Côté équipement, les choses évoluent également. Pour atteindre l’objectif national de mise en circulation de 2 millions de véhicules électriques à l’horizon 2020, près de 4,5 millions de bornes de recharge doivent être installées, pour véritablement mailler l’ensemble du territoire ; tandis que certaines bornes dites rapides permettent déjà une recharge complète d’une voiture en seulement 30 minutes.

Bref, pour les amoureux des longs trajets sur l’autoroute, la voiture électrique n’est pas encore la solution la plus pratique. Mais l’avenir s’annonce bien électrique, avec un développement très net des technologies. Il va être de plus en plus difficile de faire le « coup de la panne ». 

Vous cherchez à assurer une voiture électrique ?

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.