Camping-car : 9 erreurs à éviter !
ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 10/04/2017 3 minutes de lecture

Camping-car : 9 erreurs à éviter !

Avec une progression des ventes de plus de 13% en 2016*, tout roule pour le camping-car ! Pour les nouveaux usagers, voici 9 erreurs à éviter quand on voyage avec sa maison sur roues...

#1. Brancher le frigo le jour du départ

Surtout pas ! C’est le meilleur moyen de stocker vos aliments dans un placard chaud… Mettez le frigo en marche 1 jour avant le départ.

#2. Le plein ? On verra sur la route !

Un camping-car, c’est plus de liquides qu’une voiture : eaux propres pour l’évier et les WC, boiler (chaudière sur certains modèles)… Pensez à bien tout remplir avant de partir, y compris la batterie de service.

#3. Gonfler les pneus... à fond

Avant d’avaler les kilomètres, mieux vaut vérifier l’état mécanique du véhicule et en particulier la pression des pneus : en été 15 % des accidents sur route sont dus à des éclatements de pneus, usés ou mal gonflés. 

#4. Prendre une vielle bouteille de gaz

Une voiture ou un camping-car, ce sont des risques de collision. Pour votre tranquillité d’esprit, privilégiez les bouteilles de gaz équipées de système de sécurité. Bon à savoir : l’interdiction des bouteilles de gaz à bord des ferries a été levée en mars 2017**.

#5. Démarrer sans crier gare

Avant de mettre le contact, faites le tour du propriétaire. Portes de la soute closes, bouchons des réservoirs en place, marchepied rentré, lanterneau fermé… Rien ne doit dépasser, hormis les rétroviseurs !

#6. Profiter du paysage, sans ceinture de sécurité

Un camping-car en marche c’est comme une voiture : alors on met sa ceinture de sécurité et on sécurise les affaires. Les objets lourds sont placés au sol et au centre du véhicule.

#7. Appuyer sur le champignon

Les camping-cars d’un poids inférieur à 3,5 tonnes (la majorité) sont soumis à la même réglementation routière que les automobiles. Cependant, ils sont lourds et imposants : attention à la hauteur des tunnels, aux distances de freinage et aux voies urbaines étroites. Et ils sont gourmands en carburant avec environ 9 à 10 litres consommés aux 100 kilomètres à 90 km/h. Privilégiez donc une conduite souple.

#8. Se garer n’importe où…

Hélas non. Le stationnement se fait entre les lignes délimitant une place et pas ailleurs ! Il est autorisé de dormir sur un parking à condition qu’il n’y ait aucun déballage extérieur et que le véhicule soit sur ses roues (pas de cales). Attention : certaines communes (surtout en bord de mer) interdisent les camping-cars. Ces interdictions sont signalées par des pancartes.

#9. La vidange, c’est sur place

La vidange des eaux grises (vaisselle) et noires (wc) doit être effectuée dans un camping ou dans une des nombreuses aires de services proposant des bornes de vidange (service souvent payant). Ces aires sont recensées sur les GPS. La liste peut être consultée sur internet.

---

Sources :
* UNI VDL - 2017
** Le monde du camping-car 

Vous cherchez une assurance pour votre futur camping-car ?

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A lire aussi :