Votre voiture est-elle saine ?
ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 17/03/2017 4 minutes de lecture

Votre voiture est-elle saine ?

D’après une étude récente, les Français passent près de 4 années de leur vie en voiture*. Se pose alors la question de la salubrité de cette voiture ! Quel air y respirez-vous ? Votre voiture est-elle un lieu propre ?

La pollution de l’air dans l’habitacle

À l’intérieur de votre voiture, vitres fermées, vous pourriez penser que la pollution extérieure ne vous concerne pas. Erreur ! Lieu confiné et pas assez aéré, votre véhicule a un air 4 fois plus pollué que l’air extérieur. On mesure dans l’habitacle des taux très élevés de particules fines de dioxyde d’azote, de benzène et de résidus de frottement des pneus et des freins.... C’est dû notamment au véhicule qui vous précède, surtout dans les embouteillages.

 

Cette constatation est préoccupante pour ceux qui passent des heures au volant : chauffeurs, livreurs, commerciaux et autres professionnels de la route qui voient décupler leurs risques de contracter une maladie liée à la pollution. C’est aussi un enjeu de sécurité routière : si le filtre à charbon actif, rempart (partiel) contre les polluants, est usé, il est plus difficile de désembuer le pare-brise, d’où une mauvaise visibilité.

 

En plus de la pollution venue de l’extérieur, s’y ajoute la pollution intérieure courante de votre voiture. Outre la présence de composés organiques volatils (dégagés par les colles, le plastique, les peintures, la cigarette), se retrouvent aussi dans l’air du formaldéhyde et des microbes qui y prolifèrent abondamment (notamment beaucoup de moisissures qui peuvent favoriser des allergies : rhinite et asthme).

Votre voiture est-elle propre ?

80 bactéries au cm² chez vous sur la cuvette des W.-C., mais 100 sur le siège-bébé de votre voiture, 700 sur le volant ou le siège arrière, et 1 000 dans le coffre, selon une étude anglaise. Les voitures sont de vrais nids à microbes, notamment car la moitié des conducteurs mangent et boivent régulièrement dans l’habitacle, alors qu’un tiers ne nettoient l’intérieur de leur voiture qu’une fois par an (et 10 % jamais…).

 

Les germes les plus souvent retrouvés sont des salmonelles, Escherichia coli et des staphylocoques dorés susceptibles de donner des gastro-entérites. Vous allez prendre de l’essence ? Le pistolet de la pompe contient 11 000 fois plus de germes que le siège des toilettes, et les boutons pour faire le code de votre carte de paiement 15 000 fois plus ! Mettez un gant jetable.

Comment rendre l’air de votre voiture encore plus sain ?

  • Mettez sa ventilation en mode « recyclage » dans les bouchons et les tunnels.
  • Évitez de « coller » un poids lourd de trop près.
  • Remplacez les filtres d’habitacle par un modèle plus performant à charbon actif HEPA (High Efficacity Particulate Air).
  • Faites entretenir votre climatisation.
  • Passez l’aspirateur dans votre voiture au moins une fois par mois.
  • Nettoyez à fond régulièrement avec une lingette désinfectante les surfaces (volant, levier de vitesse, poignées de portes, autoradio, tapis de sol, coffre).

Plus de conseils à découvrir dans le guide du bien-être d'AXA Prévention. A consulter en ligne ! 

Faites des économies avec l'assurance auto AXA !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

*Enquête CSA « Nos vies en voiture » - 2016
Article extrait du guide du bien-être d'AXA Prévention.