Faire un bilan de santé : les dépistages recommandés
ACTU
Complémentaire santé
Par AXA,  le 07/03/2018 3 minutes de lecture

Faire un bilan de santé : les dépistages recommandés

Selon son âge, son mode de vie et ses prédispositions génétiques, il est conseillé d’effectuer des bilans de santé, à des fréquences variables selon ses facteurs de risque, notamment dans le domaine cardio-vasculaire ou des cancers.

La surveillance des paramètres du risque cardio-vasculaire

Dans votre mode de vie :

  • Êtes-vous fumeur ?
  • Trop sédentaire ?
  • Mangez-vous mal ?
  • Avez-vous un surpoids, voire une obésité ?
  • Êtes-vous stressé ?
  • Dormez-vous trop peu ?

À l’examen clinique :

  • Votre médecin mesurera tension artérielle, rythme cardiaque, poids, IMC (indice de masse corporelle) et tour de taille.
  • Il vérifiera que votre pouls est bien perçu et que vos artères ne « sifflent » pas à l’auscultation, ce qui pourrait traduire un rétrécissement.  Au besoin, un électrocardiogramme sera pratiqué.
  • La prise de sang demandée vérifiera que la glycémie et le bilan lipidique (LDL et HDL cholestérol, cholestérol total, triglycérides) sont normaux.

Le dépistage sensoriel

Après la cinquantaine, la vue et l’ouïe peuvent baisser. Faites-les vérifier pour savoir notamment si vous n’avez pas besoin de porter des lunettes pour lire ou des prothèses auditives pour mieux entendre. Si c’est le cas, profitez des avantages du réseau de partenaires Itelis AXA avec des réductions exclusives et des équipements de qualité en optique et audioprothèse.

 

>> En savoir plus sur le réseau de partenaires Itelis

Le dépistage préventif des cancers

Chez l’homme comme chez la femme

Le dépistage du cancer du côlon se fera tous les 2 ans à partir de 50 ans, en recherchant par un test immunologique l’éventuelle présence de sang dans les selles, qui pourrait être le témoin du saignement d’un polype susceptible de se transformer en cancer.

Après l’été, voyez un dermatologue qui vérifiera que vos grains de beauté ne se sont pas modifiés et n’ont pas pris un aspect suspect pouvant faire craindre un cancer de la peau débutant.

Selon le mode de vie (tabagisme, excès d’alcool) et l’existence de troubles cliniques (toux, modification de la voix) d’autres dépistages pourront être demandés par le médecin pour vérifier l’absence d’un cancer du poumon ou de la région ORL. 

Chez la femme

Le dépistage du cancer du sein passe certes par l’autopalpation régulière. 

Mais une fois par an, mieux vaut voir son gynécologue pour une palpation de contrôle et faire pratiquer une mammographie tous les 2 ans à partir de 50 ans.

Actuellement, seules 60 % des femmes la font…

Chez l’homme

Le dépistage du cancer de la prostate se fera une fois par an après 50 ans par le toucher rectal, le dosage du taux de PSA, voire l’échographie de la prostate.

Le cancer du col de l’utérus doit faire l’objet d’un dépistage systématique dès le début de la vie sexuelle ; pour cela, on effectue un examen visuel du col de l’utérus et un frottis tous les deux ou trois ans.

Ceci permet de détecter d’éventuelles lésions débutantes suspectes qui pourraient être détruites au laser.

Pourquoi faire un bilan de santé ?

Ce bilan de santé vous permettra d’être rassuré, d’être mieux informé, de recevoir des conseils personnalisés pour diminuer d’éventuels facteurs de risque, et d’être suivi. Mais il ne dispense pas de mettre en place une prévention efficace par un mode de vie adapté.

Pour aller plus loin, téléchargez gratuitement le guide du bien-être d'AXA Prévention !

Prenez soin de vous, AXA couvre vos dépenses de santé !
A lire aussi :