Expatrié : vos comptes bancaires

Vous partez vivre à l’étranger. Que deviennent vos comptes bancaires et vos placements ? Le point sur les formalités à accomplir avant votre départ.

Vos comptes bancaires en France

Vous devez informer votre banque de votre départ et de votre éventuel changement de statut fiscal. En effet, si vous devenez non-résident, vos placements n’ont plus le même régime fiscal. Par ailleurs, vous ne pouvez pas conserver certains produits d’épargne car ils doivent être détenus par des personnes dont le domicile fiscal est en France. Vous devrez ainsi procéder à la fermeture de :

  • votre LDD (livret de développement durable),
  • votre livret jeune ou ceux de vos enfants,
  • votre LEP (livret d’épargne populaire).

Vos autres placements peuvent être maintenus (livret A, plan d’épargne logement, compte épargne logement, compte titres, contrat d’assurance vie...).

Pensez à garder un compte courant en France. Vous l’utiliserez pour les paiements ou virements que vous devrez continuer à faire en France, ou lors de vos séjours. Vous pourrez certainement le gérer directement sur Internet grâce au service banque à distance de votre banque.

Vos comptes bancaires à l'étranger

Dans votre pays d’accueil, il peut être utile d’ouvrir un compte bancaire en devises locales, afin de domicilier votre salaire et de régler les dépenses sur place.

Renseignez-vous sur :

  • le système bancaire du pays, en particulier la sécurité des opérations bancaires ;
  • les documents nécessaires pour ouvrir un compte et disposer d’une carte bancaire ;
  • les conditions et frais liés aux transferts de fonds de la France vers l’étranger.
À noter

Si votre banque dispose d’un réseau international, vous pourrez ouvrir un compte dans l’une de ses filiales.

Partager cet article: