Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Comment se protéger des moustiques ?

Un jeune homme se vaporise un produit anti moustique

Ils nous trouvent attirants, surtout l’été. Ce n’est pourtant pas notre sourire qui les fait rappliquer. Vampires de nos nuits chaudes, les moustiques sont un grésillement d’été dont on se passerait bien. Que craint-on et comment les éviter ? Nos réponses.

Ça énerve, ça gratte et ça fait peur !

Ce bzzzzz aigu, apanage des seules femelles, peut rendre les nuits infernales. Puis vient la piqûre, puis la démangeaison, accompagnée aujourd’hui de l’angoisse d’une maladie : zika, chikungunya, dengue. Qu’en est-il en France métropolitaine ?

Peu de risques de croiser le moustique tigre, le vecteur de ces infections, même si ce dernier est présent dans le sud de la France. Dans les zones tropicales, c’est une autre histoire. Brésil, Ile de la Réunion, Antilles, Sud des Etats-Unis : la guerre contre le moustique est déclarée.

Arrêtez de transpirer, arrêtez de respirer… ou sortez couverts !

Les moustiques sont attirés par notre odeur et le CO2 que nous rejetons. Puisqu’il est impossible de retenir sa respiration tout l’été, il s’agit de perturber « l’odorat » des moustiques : citronnelle, géranium ou basilic assurent un début de camouflage, que ce soit en spray, en huile essentielle voire en bracelet rechargeable.

Autre solution : poser un piège photocatalytique qui imite le corps humain (CO2 et odeurs) et détourne les escadrilles de vous. Ou alors, optez pour le combat : les raquettes électriques sont redoutables et vous permettent en plus de travailler votre revers ! En revanche, vous êtes désarmé au moment de dormir. Alors faites aussi confiance à la barrière de sécurité que représentent les vêtements longs le jour, la moustiquaire la nuit, mais aussi le vent du ventilateur autour de vous.

Enfin, si elle ne protége pas des piqûres de moustiques, l'assurance santé AXA vous protége en cas de plus gros pépins de santé !