Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Prêt à taux zéro : du nouveau en 2016

Couple dans un logement

A compter du 1er janvier 2016, le périmètre du Prêt à taux zéro va être considérablement élargi : plus de ménages éligibles, plus d’achats immobiliers concernés. Le point sur les nouveautés.

Des plafonds de revenus revalorisés

Créé en 1995, le Prêt à taux zéro (PTZ) est un dispositif destiné à aider les ménages à acquérir leur première résidence principale. Tous les projets d’achat, toutefois, n’y sont pas éligibles. Premier critère : les ménages bénéficiaires ne doivent pas dépasser certains plafonds de revenus. En 2016, ces plafonds seront relevés, en particulier dans les grandes villes de province, ce qui va permettre à un plus grand nombre de Français d’en profiter.

Des montants financés en hausse

Autre amélioration attendue en 2016 : la part de l’achat du logement pouvant être financée par le PTZ (ce qu’on appelle la quotité) va également être revue à la hausse : de 18% à 26% actuellement, selon les zones géographiques, elle pourra représenter jusqu'à 40% de l'emprunt immobilier. A cela s’ajoute une généralisation du différé de remboursement - qui permet de décaler dans le temps le début du remboursement du PTZ - à l’ensemble des profils d’emprunteurs. Deux mesures de nature à faire baisser le coût du crédit immobilier des futurs propriétaires, et donc à faciliter leurs projets d’accession.

Dans l’ancien rénové également

Dernière bonne nouvelle : les logements anciens, qui n’étaient éligibles que dans certaines communes rurales en 2015, seront finançables par un PTZ dans la quasi-totalité du territoire en 2016. A condition, toutefois, que l’achat du logement s’accompagne de travaux de rénovation, à hauteur de 25% au moins du prix d'achat.