40 ans, toujours piéton ? 5 raisons de passer le permis !
ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 23/09/2017 4 minutes de lecture

40 ans, toujours piéton ? 5 raisons de passer le permis !

Pas le temps, pas les moyens, pas besoin : il y a bien des raisons de ne pas avoir son permis. Pourtant, passer son permis sur le tard est parfois une nécessité… comme une libération. Accrochez vos ceintures pour un tour des bonnes raisons de passer son permis après 40 ans.

1. Parce que c’est possible

Si la loi a récemment baissé l’âge légal d’obtention du permis de conduire à 17 ans et demi (et du permis accompagné à 15 ans), elle n’a toujours pas fixé de limite haute. À tout âge, tant que votre corps le permet, vous pouvez, tout comme 40 millions d’autres Français, avoir un permis B*.

2. Parce que vous avez le temps et les moyens

L’obtention d’un permis reste souvent un processus long, qui coûte cher : comptez un minimum de 1 200 € pour une formation de base**. Pas étonnant que dans les villes embouteillées et pleines de bus, de plus en plus de jeunes fassent l’impasse. Après 40 ans, vous avez souvent plus de latitude financière pour prendre le temps de passer votre permis.

3. Parce que vous connaissez (presque) le code sans le savoir

40 années de co-pilotage sur le siège passager valent quelques séances de code ! Pas trop d’assurance toutefois : une bonne dose de travail et de bachotage reste nécessaire pour un examen difficile qui atteint péniblement les 60 % de réussite. 

4. Parce que la prudence attend le nombre des années

« Avec le temps, va, tout s’en va… » et en particulier l’amour du risque. Plus attentifs et plus prudents, les apprentis conducteurs plus âgés font le bonheur des moniteurs. Face aux bataillons des 16-25 ans, qui représentent 80 % des cohortes de candidats, vous êtes un sage parmi les fous du volant. Le jour de l’examen, votre allure modérée fera la différence !

5. Parce que savoir conduire, c’est aussi la liberté

Pour faire ses courses, amener ses enfants aux différentes activités ou partir sur les routes de France en WE en amoureux : l’automobile est synonyme d’émancipation. « Qu’on ait 20 ans, qu’on soit grand-père », quand on est conducteur, on est conducteur… et un peu plus libre.

Sources
*Le Figaro
**Le Lynx

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Vous avez votre permis ? Assurez votre voiture maintenant