Bien réagir en cas de refus de constat amiable
Conseil
Faire un constat amiable
le 25/07/2018 6 minutes de lecture

Bien réagir en cas de refus de constat amiable

En cas d’accident, il peut arriver que l’autre conducteur refuse de signer le constat amiable, voire qu’il prenne tout simplement la fuite sans donner son identité. Comment bien réagir ? On vous dit tout !

La marche à suivre pour bien réagir face à un refus de constat amiable

 

Le conducteur s’enfuit sans donner son identité grrh Le conducteur refuse de remplir et de signer le constat

L’autre conducteur prend la fuite sans donner son identité, quelle qu’en soit la raison (responsabilité engagée, défaut de permis ou d’assurance, etc.).

 

Restez calme et indiquez à l’autre conducteur qu’il peut présenter sa version des faits. Mais vous ne pouvez l’y contraindre.

  • Notez le numéro de la plaque d’immatriculation du conducteur adverse.
  • Prenez des photos de l’accident.
  • Prenez les coordonnées des témoins.
  • Remplissez tout de même un constat et signez-le en indiquant le délit de fuite ou le refus de signer le constat amiable dans les observations.

Le constat doit être envoyé à votre assureur dans les 5 jours qui suivent l’accident (par courrier recommandé avec accusé de réception).

Rendez-vous dans le commissariat ou la gendarmerie la plus proche du lieu de l’accident afin de porter plainte contre X.

   
Déclarez votre sinistre auto en ligne sur l'espace client Mon AXA

Victime d’un accident ? Grâce à Mon AXA, établissez un e-constat et faites votre déclaration depuis votre smartphone. Vous bénéficiez d’une prise en charge rapide !

Refus de constat amiable - le point sur l’indemnisation

En cas d'accident dont vous êtes responsable

  • En cas d'accident dont vous n'êtes pas responsable Sans la garantie du conducteur, les dommages corporels subis par le conducteur ne sont pas indemnisés en cas d’accident responsable.

  • Si en plus de votre assurance auto responsabilité civile, vous avez également souscrit la garantie sécurité du conducteur, vous êtes couvert en cas d’accident responsable et bénéficiez d’une prise en charge financière des dommages corporels (une franchise peut s’appliquer). Les dommages matériels ne sont quant à eux pas couverts par votre assurance.

  • Avec une assurance « tous risques » + sécurité du conducteur, vous êtes couvert en cas d’accident responsable. Vous bénéficiez d’une prise en charge des dommages à la fois matériels et corporels.

En cas d'accident dont vous n'êtes pas responsable

C’est l’assureur auto du conducteur responsable qui prend en charge l’indemnisation des dommages matériels et corporels que vous avez subis, quelle que soit votre niveau d’assurance.

Que se passe-t-il en cas de délit de fuite ou de responsable non assuré ?

En cas de délit de fuite du conducteur responsable / non responsable
Si le conducteur responsable n'est pas assuré
  • Sans la garantie du conducteur, les dommages corporels subis par le conducteur ne sont pas indemnisés en cas d’accident responsable.
  • Si en plus de votre assurance auto responsabilité civile, vous avez également souscrit la garantie sécurité du conducteur, vous êtes couvert en cas d’accident responsable et bénéficiez d’une prise en charge financière des dommages corporels (une franchise peut s’appliquer). Les dommages matériels ne sont quant à eux pas couverts par votre assurance.
  • Avec une assurance « tous risques » + sécurité du conducteur, vous êtes couvert en cas d’accident responsable. Vous bénéficiez d’une prise en charge des dommages à la fois matériels et corporels.
  • En formule « tous risques » (garantie dommages tous accidents), les dommages causés à votre véhicule sont indemnisés par votre assureur.
  • Votre contrat ne comporte pas de garantie dommages tous accidents et vous avez subi des dommages corporels ?
    L’indemnisation des préjudices subis peut être prise en charge sous certaines conditions par le fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages(FGAO).
  • La suite dépendra donc des garanties ainsi que des dommages subis :
    • Dès lors qu’une garantie dommage tous accidents a été souscrite, les dommages sont pris en charge (avec éventuelle franchise).
    • Si la garantie dommages tous accident n’est pas souscrite, les réparations ne seront pas prises en charge (sauf si l’accident a également provoqué des dommages corporels ayant engendré à minima un mois d’hospitalisation).
A la recherche d'une assurance auto ?

Sur le même thème