Rouler en cabriolet : quelques précautions à prendre !
ACTU
Assurance habitation
Par AXA,  le 24/05/2017 3 minutes de lecture

Rouler en cabriolet : quelques précautions à prendre !

Chaque année, lorsque le beau temps revient, vous rêvez d’une voiture décapotable : lunettes de soleil, cheveux au vent… la liberté ! Mais pour imiter Thelma et Louise, quelques précautions s’imposent.

Cheveux au vent = prudence au volant !

Pas question d’adopter une conduite « sportive » en cabriolet. La vitesse excessive reste une cause principale d’accident de voiture. Et dans une décapotable vous êtes encore moins bien protégé. 

Bien sûr les nouveaux cabriolets sont généralement équipés de tous les dispositifs de sécurité actifs et passifs (ABS, antipatinage, airbags…) et même de renforts de carrosserie, voire de dispositif anti-retournement. Vous restez cependant toujours plus vulnérable aux débris projetés en cas d’accident, et bien sûr en cas de tonneaux. 

Levez le pied, on ne s’entend plus rouler ! 

Autre raison de rouler à vitesse modérée : le bruit. Quand vous ouvrez une vitre de votre voiture, vous augmentez le son de l’autoradio n’est-ce pas ? Alors imaginez ce que cela peut donner dans une décapotable ! 

Il ne s’agit pas uniquement d’une question de confort, mais bien de santé. Selon une étude menée par l'Université de St-Louis au Texas, si vous roulez à 90 km/h ou plus dans une décapotable « ouverte », le niveau sonore dépasse largement les 85 décibels. De quoi altérer l’audition si le voyage se fait long.

Le soleil, la brise… et les insectes 

Il y a vraiment des moments où rouler capote ouverte n’est pas conseillé.

  • En ville, dans une circulation chargée ou dans un bouchon, vous êtes au milieu des gaz d’échappement.

  • Aux heures où le soleil tape le plus fort, en tout début d’après-midi, seule la capote vous protège des UV ou du coup de chaleur.

  • Avez-vous déjà compté combien d’insectes s’écrasaient sur le pare-brise le temps d’un voyage ? Capote ouverte, ces insectes s’écrasent aussi sur vos bras et peuvent vous piquer.

Les règles de bonne conduite en cabriolet… 

Pour toutes les raisons évoquées, optez pour une conduite plaisir, profitez du soleil et du paysage à vitesse modérée ! Pensez aussi à garder une pommade anti-piqûres d’insectes dans la boite à gant, Et pour le reste de la journée, ayez toujours dans la voiture des lunettes de soleil et un chapeau pour vous et vos passagers, et une crème solaire à haut indice de protection. 

Soyez également intraitable avec les passagers : pas question de passer la tête, les bras ou les jambes à l’extérieur. Avec la vitesse, un objet échappé d’une voiture, un gravillon projeté ou une branche qui dépasse, peuvent les blesser gravement. 

Enfin, pensez à ce qui peut sortir de la voiture : journaux ou papiers qui pourraient s’envoler, jouets qui échappent à vos jeunes passagers… En tombant sur la chaussée, ils pourraient effrayer les autres automobilistes et provoquer un accident.

Et quand il ne roule pas, garage indispensable pour votre cabriolet !

Selon les statistiques, les cabriolets ne sont pas les véhicules les plus convoités par les voleurs. Ils sont en revanche les plus vandalisés. On trouve ainsi, sur le triste podium des véhicules les plus souvent victimes des vandales en 2015, deux modèles de Mini cabriolet et l'Opel Tigra Twin Top… Alors pas question de laisser votre cabriolet la nuit sur la voie publique. Pour adopter un cabriolet, vous devez avoir un toit à lui offrir, et de préférence un garage ou un box fermé. Au coffre, le bijou !

Trouvez la bonne assurance pour votre cabriolet !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A lire aussi :