Voiture et écologie : 5 changements phares en 2018
ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 22/02/2018 3 minutes de lecture

Voiture et écologie : 5 changements phares en 2018

Plan climat : vers de nouvelles mesures écologiques pour contrer le changement climatique. Bonus, malus, prime à la conversion : qu’en est-il pour l’automobile ? Petite séance de rattrapage suite à la sortie de la Loi de finances 2018.

#1. La prime à la conversion s’élargit

La prime à la conversion dite prime à la casse devient accessible à tous avec un montant de 1 000 euros. Elle ne se limite plus aux ménages non imposables. Pour ces derniers, la prime augmente. Elle est à présent de 2 000 euros (1 000 euros auparavant).

 

La prime à la conversion s’applique à présent pour le remplacement :

  • d’un véhicule essence datant d’avant 1997,
  • d’un véhicule diesel antérieur à 2001,
  • d’un véhicule diesel antérieur à 2006 pour les ménages non imposables.

 

Tandis que seul l’achat d’un véhicule éléctrique ou semi hybride était concerné par la prime à la conversion, celle-ci devient également valable pour l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion si elle émet moins de 130 g CO2/km et qu’elle répond aux critères des pastilles Crit’Air 1 ou 2.

#2. Le malus auto plus sévère

Le malus écologique est une taxe sur l’achat d’un véhicule polluant. Plus le véhicule émet de dioxyde de carbone, plus le montant de ce malus est élevé. Deux nouveautés à noter :  

  • L’application du malus qui démarre maintenant à 120 g Co2/km (contre 127 en 2017)
  • L’augmentation nette du montant qui peut être multiplié par 3 à certains niveaux du barème. Par exemple, pour l’achat d’une voiture rejetant 135 g de Co2/km, le malus passe de 210 à 613 euros.

#3. Le bonus écologique revoit ses critères

Le bonus écologique récompense l’achat d’une voiture moins polluante lorsque vous vous débarrassez de votre vieux véhicule. Ce bonus s’élève à 27 % du coût d’acquisition TTC.

 

Qu’en est-il en 2018 ? Le montant du bonus maximum est maintenu à 6 000 euros pour l’achat d’une voiture émettant jusqu’à 20 g Co2/km (véhicule 100 % électrique). Mais pour les véhicules hybrides rechargeables (de 21 à 60 g Co2/km) le bonus disparait, passant de 1000 à 0 euros.

 

A noter également une baisse de la prime pour les deux, trois-roues et quadricycles 100 % électriques qui passe de 1 000 à 900 euros. Quant à l’aide de 200 euros sur le vélo électrique, elle se limite maintenant aux ménages non imposables.

#4. Le prix du carburant augmente

Objectif du ministère de la Transition écologique et solidaire : l’alignement du prix du diesel avec celui de l’essence d’ici 2021. Dans cette logique, le prix du carburant a augmenté de 3,9 centimes par litre d’essence et de 7,6 centimes par litre de gazole.

#5. La taxe additionnelle sur les véhicules d’occasion se renouvelle

L’achat de voitures d’occasion polluantes de type VP (Voiture Particulière) fait l’objet d’une taxe additionnelle sur le certificat d’immatriculation. Le montant de cette taxe était jusqu’ici basé sur le niveau d’émission de Co2 ou bien sur la puissance fiscale (en chevaux-vapeur). A présent, la taxe se fonde uniquement sur la puissance fiscale.

Pour en savoir plus sur ces mesures, consultez le Projet de loi de finances 2018

Chez AXA, nous récompensons aussi votre éco-responsabilité avec 30 % de réduction sur votre assurance auto pour l’achat d’un véhicule écologique !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.