Comment financer vos études ?

Les études coûtent cher. Vous avez besoin d’un coup de pouce pour tout financer ?
Revue de détail des solutions possibles.

Bénéficier de bourses ou d’aides pour les étudiants

Financer ses études

Vous êtes peut-être éligible aux bourses sur critères sociaux ? Avant d’entreprendre toute démarche, vérifiez-le grâce au simulateur du Cnous. 

Pour demander une bourse ou un logement en résidence universitaire, vous devez remplir un dossier social étudiant (DES). Cette procédure a lieu chaque année, entre le 15 janvier et le 30 avril.

Il existe plusieurs types d’aides.

  • La bourse sur critères sociaux de l’Éducation nationale si votre famille a des revenus modestes. Son taux est déterminé en fonction des revenus de votre famille et de ses charges, en fonction d’un barème national.
  • L’aide au mérite du ministère de l’Enseignement supérieur vient en complément de la bourse sur critères sociaux.
  • L’aide à la mobilité internationale vous permet de financer vos études à l’étranger.

Pensez aussi à vous renseigner auprès des collectivités territoriales : des aides financières (bourses, aides aux transports) sont proposées par les villesdépartements et régions.

N’oubliez pas les aides de la Caisse d’allocations familiales pour couvrir une partie de votre loyer (aide personnalisée au logement, allocation logement à caractère social).

Si vous souhaitez étudier dans un autre pays, vous pouvez peut-être bénéficier d’un programme d’échange ou d’une bourse pour financer vos études à l’étranger. Certaines universités et écoles françaises ont conclu des partenariats avec des établissements étrangers. Renseignez-vous.

Souscrire un prêt pour financer vos études

Le prêt étudiant permet de financer de nombreux projets : vos frais de scolarité, l’équipement de votre chambre de bonne, votre voiture...

Vous ne devez pas fournir de justificatif d’utilisation. Vous pouvez emprunter entre 1 000 et 35 000 € environ, à un taux préférentiel. Bien sûr, vous avez besoin de la caution de vos parents.

La plupart du temps, vous pouvez bénéficier d’un différé de paiement : vous rembourserez le capital et les intérêts quand vous aurez terminé vos études ! Pour choisir votre prêt, pensez à bien comparer les offres, en particulier le taux annuel effectif global (TAEG).

Renseignez-vous sur le prêt étudiant garanti par l’État. Tous les étudiants y ont accès, sans condition de ressources ni caution. Son montant maximal est de 15 000 €.

Pensez aussi à la solution du prêt familial : une personne de votre famille vous prête une somme d’argent, avec ou sans intérêts. Attention, pour protéger cette personne, il faut rédiger un écrit (contrat de prêt ou reconnaissance de dette).

Partager cet article: