Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Des intempéries particulièrement coûteuses en 2014

cout-assurance-intemperies

Le coût des catastrophes naturelles a atteint 2,2 milliards d'euros pour les assureurs l'an dernier, contre 1,5 milliard d'euros en moyenne les années précédentes. Pas moins de six événements climatiques majeurs sont survenus sur le territoire en 2014.

La météo n'a guère été clémente en France l'année dernière. Orages, inondations, tempêtes... les événements climatiques se sont enchaînés en 2014. Plusieurs milliers de Français ont vu la toiture de leur maison arrachée ou leur voiture noyée sous l'eau.

Selon les prévisions de l'Association Française de l'Assurance (AFA) divulguées le 29 janvier 2015, les intempéries leur ont coûté la bagatelle de 2,2 milliards d'euros en 2014. A titre de comparaison, le montant annuel moyen des indemnisations liées aux catastrophes naturelles s'élève à1,5 milliard d'euros sur 20 ans.

850 millions d'euros de dommages causés par les orages

- L'événement le plus coûteux survenu l'année dernière a été, sans conteste, les orages violents qui se sont abattus en juin de l'Aquitaine à la frontière belge. La facture s'est montée à 850 millions d'euros pour l'ensemble des organismes d'assurance habitation.

- Viennent ensuite les dix épisodes cévenols qui se sont déroulés de septembre à novembre dans le Sud de la France. Si ces pluies abondantes sont traditionnelles à l'automne dans cette région, elles ont été particulièrement intenses l'an dernier. Provoquant de graves inondations, elles ont entraîné un montant record d'indemnisations, estimé entre 550 et 600 millions d'euros.

- En troisième position, on trouve ex-aequo les inondations survenues dans le Var en janvier et celles de février dans le Sud-Ouest et la Bretagne. Les deux événements se sont traduits, chacun, par le versement de 130 millions d'euros d'indemnisations.

- Les inondations dans l'Est et le Sud-Est de novembre ont coûté « seulement » 50 millions d'euros.

- Enfin, le cyclone Bejisa qui s'est abattu en janvier sur l'île de la Réunion a provoqué des dommages, évalués à 45 millions d'euros.

Source : tous les chiffres proviennent de l'AFA (FFSA + Gema)