Vacances d’été : faut-il une assurance pour une location saisonnière ?
ACTU
Assurance habitation Par AXA, le 24/03/2016 3 minutes de lecture

Vacances d’été : faut-il une assurance pour une location saisonnière ?

Les vacances d’été se préparent au printemps… C’est la période pour chercher votre location de vacances si vous voulez avoir encore le choix. Quels sont les points importants à ne pas oublier ? Faut-il souscrire une assurance ?

Il est rare de pouvoir visiter une location de vacances avant de la réserver… La plupart du temps, on ne voit le logement qu’en photo ! Pour éviter les mauvaises surprises, demandez des précisions et des photos supplémentaires au propriétaire. Celui-ci doit aussi vous fournir un descriptif du logement. Si vous êtes décidé, demandez-lui un contrat de location écrit que vous signerez tous les deux. Il devra mentionner le prix et les éventuelles charges à ajouter, les dates avec l’heure d’arrivée et de départ. A la réservation, ne payez pas la totalité du prix de la location mais seulement environ 30 % d’arrhes.

L’assurance de votre location saisonnière

Même pour une location de courte durée, vous devez vous assurer. Parlez-en au propriétaire : s’il a souscrit une assurance multirisque habitation, son contrat vous couvre peut-être en cas d’incendie ou de dégât des eaux. Dans ce cas, il doit comporter la clause « pour le compte de qui il appartiendra avec abandon de recours ».

 

Sinon, vous pouvez aussi vous assurer vous-même :

  • si votre multirisque habitation comporte une garantie « villégiature », elle vous couvrira pendant la durée de votre séjour. Demandez une extension si vous jugez que votre contrat n’est pas suffisant : par exemple si le logement est plus grand que chez vous ou s’il contient des objets de valeur.
  • si vous n’avez pas de garantie villégiature, souscrivez une assurance complémentaire pour votre location saisonnière. Limitée à quelques semaines, elle ne vous reviendra pas trop cher !
Vous souhaitez assurer votre location saisonnière ?
Demander un devis
A lire aussi :