Et si vous vous remettiez au sport ?
ACTU
Complémentaire santé
Par AXA,  le 11/08/2016 3 minutes de lecture

Et si vous vous remettiez au sport ?

Vous songez à vous lancer dans le décathlon ? Formidable ! Seul problème, vous n’avez peut-être pas la condition physique d’Usain Bolt…. Alors, quel sport privilégier ?

Articulation et dos rouillé ? Plongez dans le grand bain !

Avec l’âge, les articulations commencent à grincer. L’envie de courir passe alors vite : non seulement vous n’avez jamais aimé les lycras fluos mais en plus ça fait mal aux genoux. Que faire ? Plongez dans les bassins à la poursuite de Florent Manaudou ! Pas de traumatisme des articulations en vue. Au pire, vous boirez la tasse mais renforcerez dans le même temps votre dos et votre endurance. Idem pour le vélo qui participe au développement des muscles posturaux.

Asthme ? Courez à l’école du souffle 

L’asthme peut être très handicapant. Si vous pouvez tout de même pratiquer un sport, la course à pied pourrait être le bon choix. Calez votre rythme de respiration sur le tempo de vos foulées de joggeur décontracté, et la musique entêtante de vos inspirations et expirations vous mènera loin. À éviter si l’on est en surpoids.

Manque de souplesse ? Montez sur un tatami

Le judo est un sport très complet, qui travaille l’équilibre, la force, la souplesse… Tout l’organisme est sollicité, à condition de ne pas avoir peur de rouler par terre ! C’est donc le sport parfait pour développer souplesse et coordination. Attention tout de même si vous souffrez des articulations ou de la colonne vertébrale.

Cardio à renforcer ? Donnez-vous un coup de pouce (voire plus qu’un pouce)

Très à la mode, la boxe – et plus particulièrement la boxe française (pieds et poings) – est excellente pour travailler son endurance, ses réflexes, et son « cardio », le palpitant étant beaucoup sollicité… Accessoirement, ça défoule pas mal !

Protégez-vous pendant vos exploits sportifs avec une bonne complémentaire santé !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.