ACTU
Compte bancaire
Par AXA,  le 24/07/2019 2 minutes de lecture

Le prélèvement à la source entame-t-il la capacité d’emprunt ?

Le futur prélèvement à la source va avoir un impact sur votre fiche de paye. Dès lors, on peut se demander si les banques vont modifier leur mode de calcul du prêt dans le cadre d’un projet immobilier.

Que regardent les banques ?

Les banques regardent le taux d’endettement et le reste à vivre lorsqu’elles étudient une demande de crédit immobilier.
Si un ménage touche 3.000€ par mois et que ses mensualités sont de 840€, son taux d'endettement est de 26%. Par prudence, le taux d’endettement maximal autorisé doit rester en théorie en deçà de 33% des revenus. Le taux d’endettement permet de calculer le montant maximal du prêt qu’il est possible d’obtenir de la part d’un établissement de crédit, c’est-à-dire la capacité d’emprunt sur une durée choisie.

L’impôt sur le revenu est intégré dans le calcul du « reste à vivre », la somme restant finalement dans les mains de l’emprunteur, après avoir réglé certaines charges, comme les autres crédits en cours…

Ce qui change

Il y a toujours eu un décalage entre le salaire net imposable et le salaire net versé. Avec le prélèvement à la source, le revenu versé sur le compte pour les salariés uniquement sera le revenu après impôt, différent du revenu mensuel net.  Mais, le montant payé aux impôts ne change pas, donc le calcul pour l’octroi du prêt non plus le calcul du prêt non plus.

Voici un tableau reprenant ces différentes notions pour un emprunteur seul à compter de 2019 :

Salaire mensuel sur 12 mois

2.750 €

Nouveauté : salaire mensuel versé après prélèvement à la source

2.233 €

Mensualité du prêt calculée à partir d’un taux d’endettement maximal de 33%

2.750 € X 33% = 907 €

Reste à vivre

2.750 € - 907 € = 1.843 €

 

Quelles conséquences ?

Les emprunteurs peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles. La mise en œuvre du prélèvement à la source n’aura aucun impact sur le calcul de la mensualité et de la capacité d’emprunt.

Vous avez un projet immobilier ?

Le prélèvement à la source entame-t-il la capacité d’emprunt ?