ACTU
Bourse
Par AXA,  le 05/02/2018 2 minutes de lecture

Correction des marchés boursiers

Les marchés américains ont chuté fortement, l’onde de choc a impacté les marchés du monde entier.

Que s'est-il passé ?

Le S&P 500 a connu sa plus forte baisse depuis 2011. Les marchés asiatiques ont chuté eux aussi. Les bourses européennes, en particulier Londres et Francfort, ont ouvert dans le rouge, avant que la situation se stabilise un peu. C’est la chute la plus importante depuis le référendum sur le Brexit. La volatilité, absente tout au long de 2017, a fait son grand retour sur les marchés.

Pourquoi ?

En janvier, les marchés actions ont atteint des sommets. Mais les obligations d’État ont connu un début d’année plus difficile, en particulier aux États-Unis. Les marchés obligataires sont souvent les premiers à capter la hausse de l’inflation. En réaction, les rendements obligataires augmentent et le prix des obligations baissent. Les chiffres de l’emploi américain, publiés vendredi dernier, ont montré une hausse des coûts de l’emploi. Cela a provoqué des inquiétudes sur le fait que la Réserve fédérale américaine pourrait augmenter ses taux d’intérêts plus vite que prévu pour maîtriser l’inflation.

La vue d'AXA

Nous considérons cette baisse comme une « correction » dans un marché haussier. Les fondamentaux économiques restent positifs : croissance en hausse, les niveaux d’inflation, certes en hausse, restent modestes et la politique monétaire toujours accommodante. Cela ne nous semble pas être les signaux avant-coureurs d’un risque de récession, qui pourrait déclencher une baisse plus importante.

Réveillez votre épargne avec la gestion pilotée !

Correction des marchés boursiers