ACTU
Épargne & retraite
Par AXA,  le 14/03/2019 6 minutes de lecture

Rebond des marchés financiers

Que s’est-il passé depuis le début de l’année ?

Les indices boursiers ont poursuivi leur rebond en février. Depuis le début de l’année, les États-Unis signent une belle performance avec une hausse de plus de 12 % suivis par la France avec 10,8 %. La zone euro enregistre, quant à elle, une hausse de 10,3 % et les pays émergents progressent de 9,7 %*.

La banque centrale américaine a rassuré les marchés grâce à un discours plus accommodant. Les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine ont semblé faire des progrès significatifs. Le président Trump a retardé l'imposition de droits de douane plus élevés au mois prochain, promettant un sommet avec le président Xi Jinping pour convenir d'un nouvel accord.

Certes, les statistiques de croissance du PIB américain en janvier ont fait état d’une dégradation suite au « shutdown », mais les indices de confiance en matière de consommation et de construction immobilière sont en progression en février.

Le Parlement britannique a voté, jeudi 14 mars, en faveur d'un report de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La Première ministre doit donc désormais demander une extension de l'article 50 du traité de Lisbonne à Bruxelles. Une sortie sans accord semble, selon nous, de moins en moins probable.

Suite au rebond actuel, peut-on encore espérer une marge de progression sur certains marchés financiers et, si oui, lesquels ?

La reprise des marchés boursiers a été très marquée depuis le début de l’année, contrastant avec les plus bas constatés en fin d’année dernière. Toutefois, les marchés émergents et la zone euro sont actuellement en phase de stabilisation et on pourrait s’attendre à moyen terme à une amélioration des perspectives économiques qui profiterait aux marchés financiers sur ces zones géographiques.

En Chine, plusieurs mesures ont été mises en place par le gouvernement pour relancer l’économie et notamment la demande de crédit. Une reprise de l’économie et de la demande intérieure chinoise profiterait à long terme à l’Europe à travers ses exportations.

A titre d’illustration, les entreprises américaines réalisent 70% de leur chiffre d’affaire sur leur marché domestique. Pour les entreprises de la zone euro, c’est 65% de leur chiffre d’affaire qui est réalisé sur le marché européen (euro et hors-euro). Ces dernières sont ainsi relativement plus sensibles à la croissance économique des pays hors zone euro.

Des signes montrant une reprise en Chine et des données statistiques positives en Europe pourrait rendre attractif un retour vers les actions de la zone euro. Ce mouvement est potentiellement envisageable au second semestre 2019.

Quelle attitude tenir face à ces marchés volatils ?

Ce rebond rapide après la forte baisse du dernier trimestre 2018 montre l’importance de ne pas surréagir aux mouvements des marchés. L’essentiel est donc de tenir le cap que vous vous êtes fixés, en fonction de votre horizon de placement et de votre profil de risque.

Pour vous accompagner dans la diversification de votre épargne, en vous permettant de déléguer à des spécialistes la veille sur les marchés et la prise de décision sur les choix d’allocations de votre épargne, AXA met à votre disposition la Gestion Pilotée : avec votre conseiller AXA, vous définissez votre profil d’épargnant, et en fonction de votre horizon d’investissement et de vos exigences, vous optez pour un des profils de la Gestion pilotée, du plus prudent au plus dynamique.

Ensuite nos experts gèrent la répartition de votre épargne, dans le respect de vos objectifs et de votre profil de risque. Nous vous informons régulièrement par courrier, mail ou via votre espace client AXA.fr, des décisions prises et de la performance de la solution que vous avez choisie.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à en parler à votre conseiller AXA.

*Morningstar Direct, CAC 40, MSCI Emerging Markets, Eurostoxx 50, S&P 500, au 28 février 2019.

L'investissement sur les supports en unités de compte présente un risque de perte en capital. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Document à caractère publicitaire. Ce document ne saurait se substituer aux conseils et aux informations que votre interlocuteur habituel est à même de vous fournir pour vous proposer la solution la plus adaptée à votre situation, vos objectifs, vos besoins et vos exigences.

Rédaction réalisée par AXA – Sources Architas France – Achevée le 15.03.2019.

Rebond des marchés financiers