ACTU
Épargne & Retraite
Par AXA,  le 26/10/2020

Comment optimiser vos impôts

Il existe plusieurs solutions pour abaisser le montant de votre impôt sur le revenu. Panorama des principaux dispositifs.

Vous estimez que vous payez trop d’impôts ? Sachez que le Code général des impôts (CGI) prévoit de nombreux réductions et crédits d’impôt sur le revenu (IR). De nouveaux dispositifs ont été temporairement mis en place compte tenu de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus.

Donnez aux associations

Les dons aux œuvres caritatives permettent, sous certaines limites, de réduire le montant de votre IR à payer. Attention : il faut distinguer les dons aux associations d’aide aux personnes en difficulté (Restos du Cœur, Secours populaire, Secours catholique…) et ceux aux organismes d’intérêt général (WWF, Fondation de France, Fondation du patrimoine…).

En temps normal, les premiers offrent une réduction de 75 % du montant versé à hauteur de 546 euros. Pour inciter les Français à donner en cette période de pandémie, le plafond a été porté à 1 000 euros cette année. Si vous avez donné jusqu’à 1 000 euros aux Restos du Cœur au 31 décembre 2020, l’IR de vos revenus déclarés au printemps 2021 sera donc réduit de 750 euros. Au-delà de 1 000 euros, le taux passe à 66% dans la limite de 20% du revenu imposable. Ce qui signifie que, quoi qu’il arrive, la réduction d’impôt ne peut excéder 20% de vos revenus déclarés au fisc.

Les dons aux autres associations ou fondations reconnues d’utilité publique – dont les fondations universitaires et les fondations d’entreprise – donnent accès uniquement à la réduction de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable, et ce, à partir du premier euro donné.

Abonnez-vous à la presse

Afin de soutenir le secteur de la presse fortement impacté par la chute de la publicité causée par le Covid-19, un crédit d’impôt correspondant à 30% du prix de l’abonnement à un titre a été instauré. Pour bénéficier de cet avantage fiscal non plafonné, il doit s’agir d’un premier abonnement à un quotidien, un magazine ou un site de presse en ligne (mais pas à un kiosque numérique), d’une durée minimale de 12 mois souscrit à partir d’une date qui sera précisée par décret. Le crédit d’impôt sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022.

Employez un salarié à domicile

L’emploi d’un salarié à domicile (aide-ménagère, garde d’enfant, jardinage, petit bricolage, etc) ouvre droit à un crédit d’impôt de 50%. La moitié des sommes que vous avez engagées (salaires et charges sociales) viennent réduire votre IR dans la limite de 12 000 euros. Le plafond est porté à 15 000 euros si vous avez plusieurs personnes à charge (enfant ou parent de plus de 65 ans) et à 20 000 euros si vous êtes invalide.

Investissez dans l’immobilier locatif

Le dispositif d’investissement immobilier Pinel vous permet de réduire votre IR en fonction de la durée de mise en location du bien. Le taux est de 12 % pour une location de 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. La réduction ne peut excéder, au final, 36 000 euros pour le premier cas (6 000 euros par an), 54 000 euros pour le deuxième (idem) et 63 000 euros pour le troisième (6 000 euros les 9 premières années et 3 000 euros les 3 dernières).

En contrepartie, l’investissement doit concerner un logement neuf servant de résidence principale au locataire, dont les ressources ne doivent pas dépasser un certain niveau. Le montant des loyers est également plafonné.

Epargnez pour votre retraite

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) permet de déduire fiscalement dans la limite d’un certain plafond les sommes que vous y versez, que vous soyez salarié ou professionnel indépendant. L’épargne est bloquée jusqu’à la retraite, sauf pour financer l’acquisition de votre résidence principale(1) (sans condition de primo-acquisition) ou dans les cas de coups durs (décès du conjoint, invalidité, surendettement, etc) prévus à l’article  L. 224-4 du code monétaire et financier. A la retraite, l’épargne sera disponible sous forme de capital(2) ou en rente pour bénéficier d’un complément de retraite garanti à vie. Qu’importe le choix, le capital et/ou la  rente seront alors imposables et soumis aux prélèvements sociaux aux taux en vigueur lors des règlements.

Document non contractuel à caractère publicitaire

(1) En cas de rachat pour l’achat de la résidence principale, celui-ci sera fiscalisé et supportera des prélèvements sociaux

(2) Sauf si le titulaire a opté irrévocablement pour une sortie en rente et sauf pour les droits issus des versements obligatoires du salarié et de l’employeur

Comment optimiser vos impôts