Achat en indivision

Vous êtes en couple et vous avez décidé d’acheter votre logement ensemble. Quelle que soit votre situation familiale, vous pouvez emprunter et devenir propriétaire à deux.

Emprunter à deux

Pour acheter votre logement, vous pouvez souscrire un crédit immobilier à deux : vous devenez « coacquéreur ».

La banque prendra en compte l’ensemble des revenus de votre couple. Attention, le remboursement de l’ensemble de vos prêts ne doit cependant pas dépasser le tiers de vos revenus communs.

Consultez, par exemple, LE SIMULATEUR IMMOBILIER AXA Banque. À ce moment-là, vous avez une bonne idée du montant total que vous pouvez mobiliser. Attention, au prix de vente d’un bien immobilier : il faut toujours ajouter les frais de notaires, qui représentent 6% à 7% du prix de vente pour une acquisition dans l’ancien. Si vous passez par un agent immobilier, sa commission est normalement déjà intégrée dans le prix, généralement annoncé FAI (Frais d’Agence Inclus). Ne voyez pas trop juste car il y aura toute une série de frais annexes, comme le déménagement, les travaux…

Si vous empruntez à deux, chacun est responsable du remboursement de la dette : vous êtes solidaires à hauteur de la somme empruntée. Si l’un d’entre vous ne paye plus les mensualités, la banque peut se tourner vers l’autre. En cas de séparation, tout dépend du statut choisi.

À savoir :  l’assurance peut couvrir séparément les deux emprunteurs. Renseignez-vous sur la « quotité d’assurance », c’est-à-dire sur la répartition de la couverture entre les emprunteurs, qui prend en général en compte les revenus de l’emprunteur et du co-emprunteur et leur contribution respective au remboursement du prêt.

À noter

Il faut solder le crédit pour mettre fin à la responsabilité mutuelle des co-emprunteurs. L’idéal est donc d’effectuer un remboursement anticipé.

Être propriétaire à deux

Investir à deux

Vos droits de propriété dépendent de votre situation familiale.

  • Si vous êtes mariés sous le régime de la communauté universelle, le bien sera automatiquement un bien « commun ». Chacun sera propriétaire de la moitié.
  • Si vous êtes mariés sous le régime de séparation de biens, si vous êtes pacsés ou si vous vivez en concubinage, chacun sera propriétaire au prorata de son apport personnel.

Pensez à indiquer dans le titre de propriété la quote-part réelle de chacun d’entre vous : en cas de décès ou de séparation, vous serez propriétaire à hauteur de votre participation financière dans le projet.

Les réponses express : 1 minute pour tout savoir sur le prêt immobilier

Partager cet article: