Assurance Ferrari

Pour assurer votre Ferrari, faites donc confiance à AXA ! Bénéficiez de nombreux avantages et de formules adaptées selon vos besoins.

Historique de la marque Ferrari

C'est en 1924 qu'Enzo Ferrari, alors âgé de 26 ans, devient pilote officiel d'Alfa Roméo, et obtient une brillante victoire en compétition. Cinq ans plus tard, en 1929, il fonde la Scuderia Ferrari, dont le but est d'offrir un service dédié aux propriétaires et pilotes Alfa Roméo. Brillant organisateur de courses, Enzo entraîne dans son sillon les pilotes les plus renommés et offre de nombreuses victoires à la marque. En 1933, Alfa Roméo renonce à la compétition, mais Enzo continue avec des barquettes spécialement préparées par lui. En 1939, il fonde sa propre société : Auto Avio Costruzioni. Il devient constructeur et c'est en 1947 que naît la véritable première Ferrari. Les bolides rouges enchaînent rapidement victoire sur victoire. En 1969, la marque est rachetée par FIAT, Enzo conserve 49 % du capital, qu'il cèdera en 1978. De nos jours, son fils Piero détient toujours 10 % du capital.

La marque au fil du temps

  • 1923 : afin de lui porter chance, la comtesse Baracca conseille à Enzo d'utiliser le cheval noir cabré emblème de son fils, mort au combat en 1918. 
  • 1940 : première véritable voiture de sport Ferrari, le modèle Tipo 815 ne pouvait pas porter le nom de son constructeur, à cause d’une clause de non-concurrence avec l'ancienne écurie. Enzo innove, avec la création d'un moteur de 8 cylindres en ligne, de 1,5 l. Les deux premières sont engagées dans l'une des plus célèbres courses de l'époque : les Mille Miles. 
  • 1943 : les usines Ferrari s'installent à Marenello, au sud de Modène, où elles sont toujours. Elles subissent d'importants bombardements pendant la guerre. À la sortie de la guerre, Ferrari reconstruit et se diversifie : il construit également des voitures de sport et de grand tourisme, qui bénéficient des technologies avancées mises au point pour la course. 
  • 1947 : le fameux écusson au cheval noir fait son apparition sur le modèle 125 S, pour lequel a été élaboré le fameux V12. 
  • 1948 : la première auto Ferrari destinée à la route est présentée au salon de Turin. 
  • 1949 : première apparition de Ferrari au Mans et est suivie de neuf succès sur le mythique circuit. 
  • 1962 : sortie de la 250 GTO ou Testa Rossa, qui deviendra une légende. 
  • 1969 : rachat d'une partie du capital par Fiat. 
  • Années 2000 : renaissance de la marque et début de l'augmentation constante des ventes de véhicules.

Quelques chiffres clés

  • Lors de ses débuts, seuls quelques ingénieurs entouraient Enzo dans ses ateliers. En 2013, Ferrari employait plus de 3 000 personnes et aujourd’hui, le chiffre actuel est de 3.380, dont 52 % d'ouvriers et 33 % de cols blancs. 
  • Si la Testa Rossa n'a été vendue qu'à 272 exemplaires, il n'en est pas de même pour tous les modèles de la marque. Après être restées en dessous de 4.000 Ferrari vendues dans les dernières années du précédent millénaire, les ventes ont progressé dans les années 2000 et se sont envolées dans les années 2010 :
    • 2012 : 7 318 unités vendues ; 
    • 2015 : 7 664 ; 
    • 2016 : 8 000 ; 
    • 2017 : 8 398 ; 
    • 2018 : 9 251. 
  • Avec cinq nouveaux modèles prévus en 2019 – des variantes de voitures déjà mises en circulation, la marque espère bien passer très prochainement le cap de 10.000 véhicules vendus.

Le constructeur n'augmente pas seulement ses ventes en Italie, mais également à travers le monde, comme aux États-Unis et en Asie.

Ferrari en France

On compte en France environ 10.000 propriétaires de Ferrari, récentes ou très anciennes. 

Sur les 9251 véhicules vendus en 2018, 270 l'ont été en France.

Le marché de l'occasion est très actif, avec notamment un site officiel Ferrari. Pour acheter son auto Ferrari dans un garage, il y a trois concessionnaires officiels : à Levallois-Perret, près de Paris, Lyon et Le Cannet près de Cannes. 

 

Vous souhaitez assurer votre Ferrari ?
Assurance Ferrari