ACTU
Assurance auto
Par AXA,  le 13/03/2019 3 minutes de lecture

Journée du sommeil : quand la fatigue s’invite au volant !

Vendredi 22 mars 2019 aura lieu la 19e journée du sommeil. Si la qualité de ce dernier est primordiale pour votre santé, quand vous êtes au volant, il ne fait pas bon de piquer du nez. Voici 5 critères à détecter pour éviter de tomber dans les bras de Morphée !

#1. Les conversations roupillons

Comme tous les ans, vous prenez la route des vacances en compagnie de belle-maman. Et comme chaque année, elle vous raconte des histoires qui n’en finissent pas… Vous enchainez les bâillements tout en acquiesçant poliment ? C’est le moment de faire une pause !

#2. L’émission de radio classique

Rester concentré sur son trajet, c’est aussi bien choisir sa station de radio. Les douces notes de Chopin ou la voix d’un animateur monotone peuvent vite vous assoupir. Préférez une musique plus dynamique, surtout si vos yeux piquent !

#3. La mauvaise digestion

Vous commandez sur la route un casse-croute que vous avalez en deux temps trois mouvements. Le supplément fromage était en trop car les maux d’estomac s’invitent pendant la digestion. Cette phase sollicite beaucoup d’énergie à votre métabolisme et peut vous conduire à l’endormissement.

#4. La soirée de la veille

Les retrouvailles de la veille avec vos vieux amis de lycée ont eu raison de vous. Du temps à rattraper et une nuit écourtée ! Restez prudent, multipliez les pauses et passez le volant à celui ou celle qui vous accompagne pour vous préserver des effets de la fatigue.

#5. L’abus de chauffage

L’hiver se prolonge, le confort est de mise. Vous avez monté le chauffage au maximum. Même si pour vous, bonheur rime avec chaleur, celle-ci peut aussi vous assoupir. Vos jambes s’engourdissent ? Réajustez la température !

 

Ne luttez pas, faites une pause !

Il est nécessaire de faire une pause toutes les deux heures face aux signes de fatigue. N’y renoncez pas ! Arrêtez-vous dans un endroit calme et profitez d’une sieste de 15 à 20 min. Elle vous permet de maintenir votre vigilance sur la route pour une durée d’1h à 1h30.

Gardez aussi en tête les heures à risques où votre horloge biologique nous invite à dormir : le jour entre 13h et 15h et la nuit entre 2h et 5h

Entre somnolence et turbulence, la route n'est pas toujours exempte de danger. Alors pour rouler en toute sérénité, mieux vaut souscrire une assurance auto de qualité !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Journée du sommeil : quand la fatigue s’invite au volant !