ACTU
Assurance habitation
Par AXA,  le 16/05/2019 3 minutes de lecture

Cambriolages : doit-on être plus vigilant en 2019 ?

Au premier trimestre 2019 le nombre de cambriolages repart à la hausse avec 5 % d’infractions supplémentaires par rapport à l’an dernier. Quels sont les foyers les plus vulnérables ? Comment protéger son domicile ?

Quel bilan en 2018 ? 

Le ministère de l’Intérieur a dévoilé récemment les chiffres concernant le nombre de cambriolages et de tentatives de cambriolages en 2018. On en comptait 233 800 recensés par les forces de sécurité. Soit une baisse de 8 % par rapport à 2017 (220 000 actes de malveillance).

Une amélioration qui n’est cependant pas homogène sur l’ensemble du territoire, ainsi l’Ile-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur restent les régions les plus touchées avec une moyenne de 8,9 délits pour 1 000 logements. Pour ces deux territoires, les chiffres restent d’ailleurs sensiblement similaires à la moyenne des trois dernières années.

Selon l’enquête « Cadre de vie et sécurité 2016 à 2018 » produite par l’Insee, le type de logement n’est pas un facteur déterminant par rapport au risque de cambriolage. En effet, parmi les types d’habitation plus exposés, on trouve une grande variété d’habitation : les maisons dispersées, hors agglomération, les maisons en lotissement, en quartier pavillonnaire, les immeubles en ville et les immeubles en cité ou grand ensemble.

Quant au profil des victimes, il reste sensiblement homogène, bien que les moins de 30 ans semblent plus exposés. Le fait qu’ils soient davantage actifs et donc moins présents à leur domicile qu’une personne retraitée peut expliquer, en partie, ce constat.

Plus inquiétant, depuis le début d’année 2019, on observe une hausse de 5 % du nombre de cambriolages, particulièrement visible sur les trois premiers mois. Un chiffre à prendre avec précaution estime Christophe Soullez, chef du département de l'Observatoire National de la Délinquance à l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. Selon l’expert, il convient d’observer ces statistiques sur une période de 6 à 8 mois pour avoir suffisamment de recul.  Il est donc trop tôt pour esquisser une tendance pour l’année en cours. Toutefois, la vigilance s’impose.

Quelques rappels sur les actions pour protéger son domicile 

Protéger son habitation d’un cambriolage ne s’improvise pas. Voici quelques réflexes à adopter pour dissuader les personnes malveillantes :

  • Installer une porte blindée et/ou une serrure renforcée et certifiée A2P (Assurance prévention protection). Il est important que celle-ci ne cède pas sous un simple pied de biche. Dans un cambriolage sur deux, les malfaiteurs forcent la porte d’entrée !
  • Renforcer la sécurité de vos fenêtres et de vos volets. Plusieurs solutions existent : les barres de sécurité pour vos volets, le verre anti-effraction pour rendre vos vitres moins vulnérables et retarder l’intrusion des cambrioleurs.
  • S’équiper d’un système d’alarme ou d’une solution de télésurveillance : dans le cadre d’un contrat assurance habitation, AXA vous propose, en option, de confier la surveillance de votre domicile à des professionnels, et ce, 24/24H et 7/7j via son partenaire P24. Grâce à une application mobile, vous pouvez contrôler votre alarme à distance où que vous soyez (l’activer ou la désactiver, confirmer ou annuler l'intervention d'un agent de sécurité). dans le cadre d’un contrat assurance habitation, AXA vous propose, en option, de confier la surveillance de votre domicile à des professionnels, et ce, 24/24H et 7/7j via son partenaire P24. Grâce à une application mobile, vous pouvez contrôler votre alarme à distance où que vous soyez (l’activer ou la désactiver, confirmer ou annuler l'intervention d'un agent de sécurité).
  • Vérifier votre contrat habitation : malgré toutes les précautions, le risque zéro n’existe pas. Veillez à être bien couvert auprès de votre assureur pour faire face aux conséquences d’un cambriolage. Le montant de vos biens assurés par votre contrat habitation est-il adapté à ce que vous possédez réellement ? N’hésitez pas à faire le point avec votre conseiller.

Et si le mal est fait ? 

Si vous êtes victime d’un cambriolage, porter plainte est une démarche obligatoire pour faire valoir vos droits auprès de votre assurance. D’ailleurs, il est possible de déposer une pré-plainte en ligne pour gagner du temps. Il faudra ensuite prendre rendez-vous au commissariat ou à une brigade de gendarmerie afin de la signer.
Déjà client AXA ? Consultez notre page démarches pour en savoir plus sur la marche à suivre en pareille situation.

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

 

Protégez votre domicile avec un contrat habitation aux garanties solides tout en profitant d’une remise avantageuse sur nos services partenaires de télésurveillance.

Cambriolages : doit-on être plus vigilant en 2019 ?