ACTU
Assurance habitation
Par AXA,  le 30/09/2019 3 minutes de lecture

Halloween : la maison dans tous ses états

Pour le jeudi 31 octobre, quoi de mieux qu'un bon film d'horreur ? Tour d’horizon des sinistres habitation les plus horrifiques à travers 4 longs-métrages cultissimes.

Toc, toc... "Farce ou friandises"! Une ribambelle d'enfants déguisés en monstre ont investi votre perron et vous tendent un sac à remplir de denrées favorables aux caries... Pour ne pas être dépassé le soir du 31 octobre, ni à cours d'idées pour fêter Halloween comme il se doit, voici une sélection de 4 classiques horrifiques qui vont vous donner envie de souscrire une multirisque habitation.

#Les Oiseaux

Les Oiseaux est l’un des films d’horreur les plus cultes de l’histoire du cinéma. Réalisé en 1963 par Alfred Hitchcock, ce long métrage est particulièrement anxiogène avec son rythme lent et ses scènes oppressantes de huis clos. Alors que des oiseaux ont envahi la petite ville de Bodega Bay en Californie, Melanie et son prétendant, l'avocat Mitch Brenner, tentent d’échapper à ces volatiles agressifs.
A la fin du film, alors que des milliers d’oiseaux attaquent la maison des Brenner, Melanie et Mitch barricadent portes et fenêtres. Insuffisant pour empêcher les prédateurs à plume de briser les vitres à coups de bec et de pénétrer dans la demeure.

C’est dans ces situations que l'on apprécie une garantie bris de glace dans une assurance habitation !

#Dark Water

Dark Water, un film d’horreur japonais datant de 2002  réalisé par Hideo Nakata, décrit la nouvelle vie de Yoshimi Matsubara tout juste divorcée. Forcée de quitter son ancienne vie, elle emménage avec sa fille de 6 ans, Ikuko, dans un nouvel appartement qui leur réserve d’angoissantes découvertes. Petit à petit, des tâches d’humidité apparaissent au plafond. Le logement est maudit, une présence effrayante se manifestant sous la forme d’une ombre, contrôle la réserve d’eau de la maison. 

Lentement, l’eau envahit l’appartement, jusqu’à ce que le domicile se retrouve complètement inondé. Preuve qu’une garantie dégâts des eaux dans un contrat habitation est parfois bien utile !

#L’Exorciste

L’Exorciste de William Friedkin, sorti en 1973, est non seulement culte mais aussi un exemple parfait pour illustrer le vandalisme. Dans ce film, un  démon mythomane au langage fleuri s’invite sans permission dans le corps d’une petite fille et met sa chambre sens dessus dessous. Dès lors, les dégâts matériels occasionnés seraient donc bien du fait de cette créature et non de celui des propriétaires de la maison.

Dans ce cas, une garantie vol et vandalisme peut être la bienvenue, sous réserve que le code des assurances valide l’existence d’esprits démoniaques… A priori, ce n’est pas au programme.

#Carrie au bal du diable

Carrie au bal du diable, un film de Brian de Palma, sorti en 1976, met en scène une adolescente aux pouvoirs surnaturels. Son don de télékinésie va vite tourner au jeu de massacre. Culte, il est l’un des films à inscrire absolument sur sa liste des classiques à revoir pendant les soirées Halloween. La dernière scène est particulièrement marquante. Après avoir tué sa mère, Carrie utilise ses pouvoirs pour mettre le feu à la maison qui s’effondre en lambeaux.

Un final spectaculaire qui donne envie de vérifier si on dispose bien d’une garantie incendie dans son contrat habitation.

Cette année, aurez-vous le courage d'inviter la fête des morts dans votre salon ?

Pour regarder ces films sans (trop) frémir,  mieux vaut avoir
une assurance habitation complète.

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A LIRE AUSSI

La télésurveillance à votre domicile
Halloween : la maison dans tous ses états