L’assurance prévoyance : une protection en cas de coup dur
Conseil
S'informer sur la prévoyance et la dépendance le 07/03/2018 5 minutes de lecture

L’assurance prévoyance : une protection en cas de coup dur

Accident, maladie, invalidité… S’il vous arrive quelque chose, vos proches seront-ils à l’abri du besoin ? L’assurance prévoyance vous permet de toucher un capital ou une rente en cas de coup dur.

Qu’est-ce qu’une assurance prévoyance ?

Une assurance prévoyance, c’est un contrat d’assurance qui vous permet de faire face aux conséquences financières d’un événement grave : maladie, accident, décès…

Il existe plusieurs sortes de contrats de prévoyance pour vous assurer en fonction de vos besoins, comme par exemple l’assurance en cas de décès, maladie ou invalidité, l’assurance dépendance, l’assurance obsèques, etc.

De quelle protection bénéficiez-vous aujourd’hui en cas de maladie ou d’invalidité ?

Si vous êtes salarié Si vous n’êtes pas salarié
Vous percevrez des indemnités journalières de la Sécurité sociale. Mais celles-ci ne couvriront sûrement pas complètement le manque à gagner. Tout dépend de votre profession, mais la couverture pourrait  être encore plus limitée.
Un exemple

Commerçant ou artisan, en cas d’arrêt de travail, vous bénéficiez des indemnités du régime social des indépendants (Rsi) sous condition de revenus et à compter du 8e jour d’arrêt maladie. Cette indemnité s’élève au maximum à 53,74 € par jour pour 2017 (source Rsi).

De même, si vous êtes salarié, en cas de décès, vos proches percevront le capital décès prévu par la Sécurité sociale, soit 3 415 € (montant au 1er avril 2017, source Cnamts). Mais il ne sera pas suffisant pour prendre en charge les frais d’obsèques et compenser ensuite la perte de vos revenus au quotidien… 

Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance ?

S’il vous arrive quelque chose de grave qui vous empêche de travailler comme avant, vous devrez faire face à une perte de revenus. Les conséquences financières peuvent être considérables pour vous comme pour votre famille. La Sécurité sociale ne compensera pas cette baisse, ni votre complémentaire santé.

Une assurance prévoyance peut vous couvrir contre ces risques et vous aider à compenser la perte du niveau de vie de votre famille. Vous toucherez un capital ou une rente et bénéficierez de services d’assistance bien utiles en cas de coup dur.

Un contrat de prévoyance : comment ça marche ?

Bien entendu, compte tenu de la multitude de contrats existants auprès des divers organismes d’assurance du marché, il faut se référer aux conditions contractuelles pour connaître précisément la nature et la portée des garanties.

Toutefois, tous ces contrats fonctionnent à partir du même principe :

  • Vous choisissez le niveau de prestation dont vous avez besoin en fonction de votre situation personnelle et familiale. Celui-ci détermine le montant de votre cotisation.
  • Vous payez votre cotisation tous les mois ou tous les ans (selon les contrats).
  • Si le risque (maladie, décès…) se réalise, vous percevez un capital ou une rente.
  • Vous pouvez également bénéficier de services, optionnels ou inclus, comme par exemple une assistance au quotidien : garde d’enfants, aide-ménagère…
Notre conseil

Si vous souscrivez une assurance en cas de décès et si vous avez des enfants,  vous avez la possibilité de choisir un  contrat proposant une rente éducation. Vérifiez alors que son montant est suffisant pour financer leurs études si vous veniez à disparaître. De même pour votre conjoint, surtout si celui-ci n’a pas de revenus. 

Prévoyance collective ou individuelle ?

Vous bénéficiez d’un contrat de prévoyance par votre entreprise ? Pensez à vérifier les garanties dont vous disposez. Vous les trouverez dans la convention collective correspondant à l’activité de votre entreprise ou dans la notice d’information de votre régime de prévoyance. Ces garanties ne sont peut-être pas suffisantes, ni adaptées à votre situation personnelle et familiale. Dans ce cas, il sera particulièrement utile de compléter votre protection en souscrivant parallèlement un contrat individuel de prévoyance. Examinez bien les garanties des deux côtés pour éviter les éventuels doublons.

Bon à savoir : si vous quittez votre entreprise, son contrat de prévoyance collective vous couvre pendant l’année qui suit votre départ.

A la recherche d’une assurance prévoyance ?
Découvrir l’offre

Sur le même thème