Dangers des réveillons : une urgentiste nous dit tout !
ACTU
Complémentaire santé
Par AXA,  le 29/12/2016 3 minutes de lecture

Dangers des réveillons : une urgentiste nous dit tout !

Le réveillon du 31 décembre ? Il promet chaque année aux urgences son lot de personnages alcoolisés, avec les accidents qui vont malheureusement avec. Mais on rencontre aussi des cas plus atypiques !

Le Docteur Oriol, médecin urgentiste de la région stéphanoise, nous rappelle quelques dangers de la Saint Sylvestre, et comment les éviter !

La revanche du couteau à huîtres

« Évidemment, il y a le classique couteau à huîtres… Chaque année aux urgences, il faut être prêt à recoudre, car on en a à la pelle ! Les gens ne savent vraiment pas s’y prendre ». Une méthode : protégez la main qui tient l’huître avec un torchon. De l’autre main, saisissez la lame de couteau entre le pouce et la deuxième phalange de l’index, faites jouer la pointe au niveau du verrou de la coquille et imprimez un effet de levier rotatif, jusqu’à ce que la charnière lâche. Et bon courage si vous avez invité 15 convives !

La valse des cœurs solitaires

« Les gens ne mesurent pas à quel point cette période peut être stressante pour leurs proches fragilisés. On voit défiler beaucoup de séniors qui se sentent seuls, de personnes déprimées qui viennent chercher du réconfort. » Tout le monde n’a pas envie d’appeler SOS amitiés… Si vous avez des proches seuls, enquerrez-vous de leur bien-être !

Les petites brûlures aux fourneaux

« C’est la fête, toute la famille est là, on se dépêche en cuisine et c’est le drame. Voilà la brûlure avec la porte du four, le plat ou la casserole d’eau bouillante. » Ne vous précipitez pas et équipez-vous toujours de maniques lorsque vous manipulez des plats chauds ! 

Les sabreurs du dimanche

« Le bouchon de champagne dans l’œil, ça arrive bien plus souvent qu’on ne le croit... Et ça fait très mal ! » C’est la dernière fois qu’on le répète : orientez le magnum de champagne loin de votre visage (ou de celui de votre belle-mère). La bouteille debout sur une table, tenez là d’une main par le col et gardez le pouce fermement sur le bouchon, tandis que, de l’autre main, vous desserrez la muselière – le fil de fer. Garder ainsi votre pouce sur le liège jusqu’à sa libération (en visant le plafond !).

L’apprentissage qui peut attendre

« Je me rappelle d’un petit garçon de 4 ou 5 ans qui est arrivé blanc comme un linge, des douleurs au ventre... Le bout de chou était en fait franchement saoul. » Surveillez les enfants qui tournent autour des tables ! Grande est la tentation de jouer au grand en faisant la tournée des fonds de verres... Ou pire : avaler la cacahuète ou la saucisse apéritive qui va bloquer la trachée.

Les intoxications de masse

« Un soir nous avons reçu un grand groupe de personnes fortement intoxiquées au monoxyde de carbone. C’était assez impressionnant. Ils avaient loué une salle pour la soirée du Nouvel An et la chaudière était en très mauvais état… ». Qui dit groupe dit dommages multipliés en cas d’intoxication. Si vous avez réservé une vieille salle des fêtes, assurez-vous du bon état du matériel. Et si vous ouvrez des huîtres, au moindre doute de manque de fraîcheur, ne les servez pas ! 

 

Merci au Docteur Oriol pour son témoignage et ses conseils. Faites-en bon usage pour célébrer votre réveillon ! Bonne et heureuse année 2017 à tous ! 

Prenez soin de vous, AXA couvre vos dépenses de santé !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A lire aussi :